Le réchauffement climatique va accroitre le déclin de la biomasse mondiale d’animaux marins

Biologie
Environnement
Terre

17 % de la biomasse mondiale d’animaux marins pourrait disparaître d’ici 2100, si les émissions de CO2 se poursuivaient au rythme actuel. C’est ce que révèle la première évaluation globale des effets du changement climatique sur les écosystèmes marins, qui a mobilisé des chercheurs de l’IRD et du CNRS1. Ces résultats, qui alertent sur les conséquences en matière de sécurité alimentaire et de préservation de la biodiversité, sont publiés dans Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) le 11 juin.

  • 1. Les laboratoires impliqués sont le Centre pour la biodiversité marine, l'exploitation et la conservation (MARBEC, Université Montpellier/CNRS/IRD/Ifremer) et le Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (LSCE, UVSQ/CEA/CNRS).
Bibliographie

Heike K. Lotze et al. Global ensemble projections reveal trophic amplification of ocean biomass declines with climate change, PNAS, 11 juin 2019.

Contact

Olivier Maury
Chercheur IRD
Yunne-Jai Shin
Chercheuse IRD
Cristelle Duos
attachée de presse à l'IRD
Samira Techer
Assistante presse CNRS