Maladie d'Alzheimer : le récepteur nicotinique comme nouvelle cible thérapeutique

Biologie
Santé

Plusieurs études scientifiques soupçonnent la nicotine d'avoir des effets bénéfiques sur la mémoire. Afin d'élucider les propriétés prêtées à cette substance, par ailleurs néfaste pour la santé, des chercheurs de l'Institut Pasteur et du CNRS sont parvenus à déterminer la structure précise des récepteurs nicotiniques situés dans le cerveau, au niveau de l'hippocampe. Grâce à des modèles murins de la maladie d'Alzheimer, ils ont identifié la sous-unité β2 du récepteur nicotinique comme étant la cible à bloquer afin d'empêcher le déficit de mémoire caractéristique de la maladie d'Alzheimer. Ces résultats sont parus dans Neurobiology of Aging, le 12 août 2016.

 

Bibliographie

A role for β2* nicotinic receptors in a model of local amyloid pathology induced in dentate gyrus, Sylvia Lombardo, Julie Catteau, Morgane Besson, Uwe Maskos. Neurobiology of Aging, 12 août 2016. Consulter le site web

Contact

CNRS - Bureau de Presse
Marion Doucet
Presse Institut Pasteur