© CNRS/Délégation PMA

Andreas MayerChercheur en histoire des sciences

Médaille de bronze du CNRS

Chercheur en histoire des sciences au Centre Alexandre-Koyré1 à Paris et spécialisé dans les sciences de l’homme et en particulier sur les sciences, savoirs et techniques de la subjectivité.

L’impulsion initiale pour mes recherches a été donnée par la découverte que, depuis la fin du XIXe siècle, les sites et les objets de collection jouaient un rôle déterminant dans le développement des sciences et techniques du psychisme. Je me suis donc attaché à restituer la matérialité oubliée de l’hypnose, de la psychologie expérimentale et de la psychanalyse afin de mettre en évidence leurs rapports complexes. L’approche d’une telle histoire concrète, qui inscrit la subjectivité moderne occidentale pleinement dans ses contextes historiques, sociaux et matériels, m’a amené à mes recherches actuelles consacrées aux « objets récalcitrants » (le sommeil et les rêves, le mouvement et les gestes) se situant aux frontières des sciences de l’homme et de la nature.

  • 1. CNRS/EHESS

CV

  • 2001 : Doctorat en sociologie de l’Université de Bielefeld (Allemagne) (Institut für Wissenschafts-und Technikforschung)
  • 2005-2007 : Enseignant-chercheur à l’université de Cambridge (Royaume-Uni)
  • 2007-2013 : Chercheur à l’Institut Max-Planck d’histoire des sciences (Allemagne)
  • 2013 : Habilitation à diriger les recherches en histoire, Université de Brême (Allemagne)
  • 2014 : Entrée au CNRS - Chargé de recherche au Centre Alexandre-Koyré