© CNRS/Délégation PMA

Barbara GlowczewskiChercheuse en anthropologie

Médaille d’argent du CNRS

Directrice de recherche de l’équipe Anthropologie de la perception, interrogeant les modes d’attachement à la terre, au Laboratoire d’anthropologie sociale1.

Je me souviens lorsque, alors invitée à la James Cook University en Australie en 2004, la radio a annoncé - une semaine après la mort violente en garde-à-vue d’un Aborigène de Palm Island - l’arrestation de 37 Aborigènes qui manifestaient la veille pour réclamer une procédure d’enquête. Je me suis engagée en tant qu’anthropologue en publiant le livre Guerriers pour la Paix2 auquel a contribué Lex Wotton, jugé comme meneur de l’émeute. En 2017, ce dernier a gagné son procès contre l’intervention policière et une importante compensation monétaire. Face au durcissement des Etats à l’égard des luttes pour la justice sociale et environnementale des peuples autochtones et d'autres collectifs, il me semble essentiel d'explorer les alternatives qu'ils proposent à la destruction actuelle de la planète.

  • 1. Collège de France/EHESS/CNRS
  • 2. Indigène éditions, 2008/ B. Glowczewski a publié de nombreux livres, dont Rêves en colère, Plon/Terre Humaine, 2004 et Totemic Becomings, n-1 publishing, 2015.

CV

  • 1981 : Doctorat en ethnologie de l’université Paris VII (Laboratoire d’anthropologie sociale)
  • 1988 : Doctorat d’Etat ès lettres et sciences humaines à l’université Panthéon-Sorbonne (Laboratoire d’ethnologie du Musée de l’Homme)
  • 1991 : Entrée au CNRS – Chargée de recherche 1ère classe au Laboratoire d'anthropologie sociale
  • 2002 : Directrice de recherche 2e classe au Laboratoire d’anthropologie sociale
  • 2011 : Directrice de recherche 1ère classe au Laboratoire d’anthropologie sociale