© Cécile Oriot/CentraleSupelec

Benedetta FranzelliChercheuse en combustion

Médaille de bronze du CNRS

Chercheuse en combustion au laboratoire d'Énergétique moléculaire et macroscopique, combustion1 spécialisée dans la modélisation des écoulements réactifs diphasiques et, plus précisément, dans la production de suies dans des flammes turbulentes.

Je me souviens de la première fois que j’ai effectué des mesures expérimentales au cours de mon post-doctorat au laboratoire d'Énergétique moléculaire et macroscopique, combustion. Cela nous a permis de visualiser les particules de suies se localisant sous forme de ligaments enroulés sur eux-mêmes par effet des tourbillons de l’écoulement. Étant numéricienne de formation, j’ai été bluffée par la puissance des diagnostics expérimentaux nous permettant de visualiser les phénomènes physiques et de prévoir les difficultés de modélisation associées. Depuis, mon activité de recherche se base sur une approche combinant à la fois simulation numérique et études expérimentales me permettant d’obtenir une compréhension globale des phénomènes et d’identifier plus facilement la stratégie de modélisation la plus adaptée.

CV

  • 2011 : Doctorat en dynamique des fluides et combustion de l’Institut national polytechnique de Toulouse (Centre européen de recherche et de formation en calcul scientifique)
  • 2011-2013 : Post-doctorat dans le laboratoire d'Énergétique moléculaire et macroscopique, combustion
  • 2013-2014 : Post-doctorat au Center for Turbulence Research à la Stanford University (États-Unis)
  • 2014 : Entrée au CNRS - Chargée de recherche au laboratoire d'Énergétique moléculaire et macroscopique, combustion
  • 2017 : Bourse ERC Starting Grant Fellow SOTUF