©Stefan Le Courant

Carolina KobelinskyChercheuse en anthropologie

Médaille de bronze du CNRS

Chercheuse en anthropologie au Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative1, spécialiste des politiques et expériences des migrations et plus particulièrement sur les morts aux frontières de l’Europe.

"Alors que j’étais en licence d’anthropologie à Buenos Aires, j’ai intégré, en tant que bénévole, l’équipe d’anthropologie médico-légale qui tente d’identifier les disparus de la dictature argentine en examinant les restes des corps retrouvés et en s’appuyant sur des témoignages de familles. Au moment de mon premier terrain, j’ai choisi d’étudier les trajectoires de migrants et j’ai donc laissé derrière moi cet engagement initial. À l’époque je ne pensais pas qu’il y aurait un lien entre les questions de migration et le travail en vue de l’identification de morts sans nom. Ce n’est que bien plus tard, quand mon regard s’est posé sur les frontières au sud de l’Europe, que ces enseignements lointains ont refait surface. Ils m’ont permis d’articuler une réflexion sur le traitement matériel et symbolique des disparus de la migration."

  • 1. Université Paris Nanterre/CNRS

CV

  • 2009 :  Doctorat en anthropologie de l’École des hautes études en sciences sociales (Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux2)
  • 2012 : Fellowship au St Antony’s College de l’université d’Oxford (Royaume-Uni)
  • 2013 : Membre de l’École des hautes études hispaniques et ibériques, Casa de Velázquez
  • 2015 : Entrée au CNRS - Chargée de recherche au Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative
  • 2017 : Financement ANR - Fonds de recherche Société et culture du Québec pour le programme MECMI (Morts en contexte de migration)
  • 2. CNRS/EHESS/Université Paris Nord/Inserm