© CNRS Alpes/Natacha Cauchies

Cécile MorlotChercheuse en biologie

Médaille de bronze du CNRS

Chercheuse au sein du groupe Pneumocoque à l’Institut de biologie structurale1, spécialiste de la morphogenèse et la division bactérienne, combinant des approches de biologie structurale et cellulaire.

Au cours de ma thèse, j’ai mis au point une méthode de marquage fluorescent pour localiser, par microscopie optique, les protéines en charge de la division cellulaire chez le pneumocoque - un important pathogène humain. J’ai été fascinée par les images obtenues. Nous pouvions en effet voir pour la première fois ces grands assemblages protéiques dans la cellule, à une résolution de quelques centaines de nanomètres. Douze ans après, j’ai développé l’usage de la microscopie de fluorescence super-résolue chez cette même bactérie, pour révéler des détails moléculaires inaccessibles à basse résolution. Cette technique, basée sur la localisation de molécules uniques, nous permet aujourd’hui d’imager l’assemblage et l’activité de machineries protéiques à une résolution d’une dizaine de nanomètres.

 

  • 1. CEA/CNRS/Université Grenoble Alpes

CV

  • 2003 : Doctorat en biologie de l’université Joseph Fourier (Institut de biologie structurale)
  • 2004-2007 : Post-doctorat au Laboratoire européen de biologie moléculaire
  • 2007-2009 : Post-doctorat à la Harvard Medical School (États-Unis)
  • 2010 : Entrée au CNRS - Chargée de recherche à l’Institut de biologie structurale
  • 2017 : Habilitation à diriger les recherches de l’université Grenoble Alpes