© Emmanuelle Bayer

Emmanuelle BayerChercheuse en biologie végétale

Médaille de bronze du CNRS

Chercheuse en biologie végétale, spécialisée dans la communication intercellulaire médiée par les plasmodesmes, au Laboratoire de biogénèse membranaire1.

Au commencement de ma thèse sur la communication cellulaire chez les plantes, effectuée en Angleterre, je n’avais pas l’impression de continuer mes études mais plutôt de me lancer enfin dans ce qui me plaisait : la recherche fondamentale. Cela m’a amené à travailler sur les plasmodesmes, ces nanostructures membranaires uniques au sein du monde végétal. Les plasmodesmes sont très importants dans le processus de développement des plantes et on ne connaît pas encore leur mode d’action. Mon travail s’axe plus particulièrement sur le rôle que les plasmodesmes vont jouer dans la communication cellule à cellule mais également interorganelle.

 

  • 1. Université Bordeaux/CNRS

CV

  • 2005 : Doctorat en Plant Biology de la University of East Anglia (John Innes Centre) (Royaume-Uni)
  • 2010 : Entrée au CNRS - Chargée de recherche au Laboratoire de biogénèse membranaire
  • 2014 : Bourse ANR Jeune chercheur
  • 2015 : Responsable d’équipe au Laboratoire de biogénèse membranaire
  • 2017 : Bourse ERC Consolidator BRIDGING