© Sylvia Esteban/CNRS DR01

Jérôme GaillardetEnseignant-chercheur en sciences de l'Univers

Médaille d’argent du CNRS

Enseignant-chercheur en sciences de la Terre à l’Institut de physique du globe de Paris1 et à l’Institut universitaire de France, directeur de l’équipe de Géochimie des enveloppes externes et coordinateur, à l’échelle nationale, de l’infrastructure de recherche Observatoire de la zone critique, applications et recherche.

Ma première mission scientifique fut de rejoindre une équipe pour étudier le fleuve Congo. Nous descendions en bateau ce monstre fluvial sur plus de 1000 km dans l’enfer vert de la forêt tropicale. Nous veillions tard dans le laboratoire improvisé où j’étais chargé de prélever, filtrer et faire les premières mesures indispensables pour comprendre l’origine des éléments dans l’eau et son contenu en carbone. Au dehors, la vie s’agitait, dans un concert sonore aussi angoissant qu’enchanteur. J’ai alors pris conscience que cet écosystème unique était un tout, un symbole de la complexité de notre planète à la surface de laquelle la vie, l’air, l’eau, les sols, les roches, interagissent et communiquent par des boucles complexes que mes mesures aideraient peut-être à comprendre.

  • 1. Institut de physique du globe de Paris/CNRS/Université Paris Diderot/Université de la Réunion

CV

  • 1995 : Doctorat en géochimie de l’université Paris Diderot (Laboratoire de géochimie et cosmochimie de l’Institut de physique du globe de Paris)
  • 1999 : Prix Etienne Roth de l’Académie des sciences
  • 2004-2009 : Directeur de l’Unité de formation et de recherche des sciences de la Terre, de l’environnement et des planètes de l’université Paris-Diderot et directeur-adjoint de l’Institut de physique du globe de Paris
  • 2016 : Lancement de l’infrastructure de recherche Observatoire de la zone critique, applications et recherche
  • 2018 : Fellow de l’European association of geochemistry et de la Geochemical society