©CNRS Alpes - Natacha Cauchies

Mathilde RadiguetEnseignante-chercheuse en géophysique

Médaille de bronze du CNRS

Chercheuse en géophysique à l’Institut des sciences de la Terre1, spécialisée dans la mécanique des failles et l’étude des déformations transitoires.

"Par intérêt pour les risques naturels, je me suis tournée vers les sciences de la Terre et j’ai rapidement été fascinée par l’étude des processus qui affectent notre planète à grande échelle, en particulier la genèse des tremblements de terre. En doctorat, j’ai découvert que les observations actuelles, de plus en plus précises, de la déformation de la Terre faites par la géodésie spatiale, bouleversent notre compréhension des mécanismes par lesquels les plaques tectoniques se déforment et coulissent les unes par rapport aux autres. Ces observations me poussent à une perpétuelle remise en question des modèles existants. Pour aller plus loin, il faut s’interroger, développer de nouveaux outils, interagir avec des collègues d’horizons divers et c’est ce que je trouve passionnant."

  • 1. CNRS/Université Savoie Mont Blanc/IRD/IFSTTAR/ Université Grenoble Alpes

CV

  • 2011 : Doctorat en sciences de la Terre à l’université Joseph Fourier, (Laboratoire de Géophysique interne et tectonophysique, devenu l’Institut des sciences de la Terre)
  • 2012 : Post-doctorat au Laboratoire de simulations en mécanique des solides de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse)
  • 2013 : Bourse Marie Heim Vögtlin du Fonds national Suisse
  • 2015 : Physicienne adjointe à l’Observatoires des sciences de l’Univers de Grenoble2
  • 2015 : Responsable des données sismologiques à l’Observatoire multidisciplinaire des instabilités de versant
  • 2. CNRS/IRD/IRSTEA/Université Grenoble Alpes/ Météo France