© CNRS Photothèque / Cyril FRÉSILLON

Patrick MaestroChimiste

Médaille de l’innovation du CNRS

Membre fraîchement élu de l’Académie des technologies, ce chimiste de 62 ans est une pointure dans le domaine des matériaux. Son péché mignon ? Les composés à base d’oxydes de terre rares que l’on retrouve aujourd’hui, en partie grâce à lui, dans les lampes à basse consommation (les LED), dans les catalyseurs de postcombustion des voitures ou comme pigments dans les plastiques. Mais Patrick Maestro, 60 publications et 15 brevets à son actif, a également innové dans l’art de faire travailler de concert recherche publique et monde industriel. Nommé directeur scientifique de Rhodia en 2007, puis de Solvay en 2011, il a grandement contribué à leur rapprochement avec le CNRS à travers, notamment, la mise en place d’unités mixtes en France telles que le Laboratoire polymères et matériaux avancés1 ou le Laboratoire du futur2, et même à l’étranger avec l’unité mixte internationale E2P2L3, créée à Shanghai en 2010.

  • 1. Unité CNRS / Solvay
  • 2. Unité CNRS / Solvay / Univ. de Bordeaux
  • 3. Unité CNRS / Solvay / ENS Lyon / Univ. de Lille-I / UCCS / Ecnu / Fudan

Patrick Maestro, directeur scientifique

Patrick Maestro, chimiste et membre de l'Académie des technologies, s'est vu décerner la médaille de l'innovation 2015 du CNRS. Directeur scientifique de Rhodia puis de Solvay, il a mené de nombreux travaux, en s'attachant toujours à faire collaborer recherche publique et monde industriel.

Audiodescription

A venir