Portrait de Raphaèle Herbin
© Frédérique PLAS/I2M/CNRS Photothèque;

Raphaèle HerbinMathématicienne

Médaille de l’innovation du CNRS

Raphaèle Herbin, 56 ans, est la directrice de l’Institut de mathématiques de Marseille1. Depuis 1995, elle est professeure à l’université d’Aix-Marseille. De 1991 à 1995, elle a été maître de conférences à l’université de Chambéry, de 1987 à 1990, collaboratrice scientifique à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse) et de 1987 à 1988, chercheuse chez IBM New York. Elle est diplômée de l’École nationale des travaux publics de l’État de Lyon (1983) et titulaire d’un DEA de mathématiques appliquées, d’un doctorat en approximation numérique des solutions d’inéquation variationnelle (1986) et d’une habilitation à diriger des recherches (1994). Elle est l’auteure d’une cinquantaine de publications et coauteure de trois ouvrages de référence en analyse et analyse numérique.

 

  • 1. CNRS/École centrale de Marseille/Aix-Marseille Université.

Raphaèle Herbin, des mathématiques à la sûreté nucléaire

A l'occasion de la remise des médailles de l'innovation 2017 décernées par le CNRS, retour sur le parcours de Raphaèle Herbin, mathématicienne, spécialiste de l'analyse numérique des équations aux dérivées partielles, qui est la directrice de l'Institut de mathématiques de Marseille. Les travaux qu'elle a menés avec ses collaborateurs sur l'analyse théorique des méthodes de volumes finis et sur la modélisation et la simulation numérique des écoulements compressibles, ont permis l'élaboration d'une nouvelle classe d'algorithmes pour la mécanique des fluides, aux nombreuses applications industrielles. Ils ont notamment contribué, dans le domaine de la sûreté nucléaire, au développement du logiciel Calif3s, de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).

Audiodescription

A venir