Une nouvelle méthode de microscopie en champ proche prometteuse pour étudier les propriétés topologiques des électrons dans les matériaux

Physique

Dans le graphène, le comportement ultra-relativiste des électrons est associé à une propriété topologique de leurs fonctions d’onde. Une équipe internationale dont des physiciens de l’Université Grenoble Alpes, de l’Université de Bordeaux, du CEA et du CNRS, proposent une nouvelle approche de microscopie à effet tunnel pour mesurer cette propriété topologique dans la densité électronique au voisinage d’un atome d’hydrogène greffé sur la surface. Publiée ce 30 septembre 2019 dans la revue Nature, cette avancée conceptuelle ouvre une nouvelle voie pour étudier les propriétés topologiques des états électroniques par microscopie à effet tunnel, et comprendre ainsi comment elles affectent les propriétés électriques et optiques des matériaux.

Bibliographie

Measuring the Berry phase of graphene from wavefront dislocations in Friedel oscillations
C. Dutreix, H. González-Herrero, I. Brihuega, M. I. Katsnelson, C. Chapelier & V. T. Renard
Nature 30 septembre 2019, DOI : 10.1038/s41586-019-1613-5

Contact

Vincent Renard
Chercheur Université Grenoble Alpes
Muriel Jakobiak
Responsable communication externe, Université Grenoble Alpes
Samira Techer
Assistante presse CNRS