Maladies émergentes : une souche fortement mutante de la bactérie Elizabethkingia à l'origine d'une épidémie au Wisconsin

Biologie
Santé

Des chercheurs de l'Institut Pasteur et du CNRS, en collaboration avec des équipes américaines et australiennes, ont réalisé une caractérisation génomique et évolutive complète de la souche de bactérie Elizabethkingia anophelis à l'origine d'une épidémie qui a touché une soixantaine de personnes dans le Wisconsin en 2015-2016. L'étude révèle que la souche d'E. anophelis à l'origine de cette épidémie est fortement mutante. Une propriété inhabituelle pour une bactérie, qui pourrait conférer un avantage sélectif à cette souche par ailleurs exceptionnellement résistante à de nombreux antibiotiques. Ces données, publiées le 24 mai 2017 dans la revue Nature Communications, ont été mises à disposition de la communauté scientifique internationale.

Bibliographie

Evolutionary dynamics and genomic features of the Elizabethkingia anophelis 2015 to 2016 Wisconsin outbreak strain, Amandine Perrin, Elise Larsonneur, Ainsley C. Nicholson, David J. Edwards, Kristin M. Gundlach, Anne M. Whitney, Christopher A. Gulvik, Melissa E. Bell, Olaya Rendueles, Jean Cury, Perrine Hugon, Dominique Clermont, Vincent Enouf, Vladimir Loparev, Phalasy Juieng, Timothy Monson, David Warshauer, Lina I Elbadawi, Maroya Spalding Walters, Matthew B Crist, Judith Noble-Wang, Gwen Borlaug, Eduardo P.C. Rocha, Alexis Criscuolo, Marie Touchon, Jeffrey P. Davis, Kathryn E. Holt, John R. McQuiston, Sylvain Brisse, Nature Communications, 24 mai 2017.

Contact

Marion Doucet
Presse Institut Pasteur