©Nicolas Busser

Aline NonatChercheuse en chimie

Médaille de bronze du CNRS

Chercheuse en chimie de coordination, spécialisée dans la synthèse et la caractérisation de sondes d’imagerie moléculaire à l’Institut pluridisciplinaire Hubert Curien1 de Strasbourg.

“Au centre l’ion, autour le ligand : voici un complexe de lanthanide, le tout doté d’une brillance suffisante pour permettre de quantifier l’insuline à de très faibles concentrations.” Alors élève-ingénieure, ces mots de mon professeur ont fait naître ma fascination pour la recherche. Intriguée par ces complexes, je me suis intéressée tour à tour à leur application comme agents de contraste pour l’imagerie, comme marqueurs luminescents et plus récemment, comme convertisseurs de photons pour les cellules solaires. Ce qui me passionne en tant que chimiste de synthèse est de moduler l’architecture du ligand pour contrôler les propriétés des complexes. En imbriquant ces complexes comme des Lego, on façonne des assemblages avec des propriétés uniques, créant ainsi un terrain de jeu illimité !"

  • 1. CNRS/Université de Strasbourg

CV

  • 2007 : Doctorat en chimie bio-inorganique de l’université Joseph-Fourier (Laboratoire
  • de reconnaissance ionique et chimie de coordination, devenu Systèmes moléculaires et nano matériaux pour l’énergie et la santé2)
  • 2007 : Bourse post-doctorale IRCSET (Irish Research Council), post-doctorat au Centre de synthèse et chimie biologique du Trinity College de Dublin (Irlande)
  • 2010 : Entrée au CNRS - Chargée de recherche à l’Institut pluridisciplinaire Hubert Curien
  • 2011 : Bourse ANR Jeune Chercheuse Nanomatériaux marqués au 64Cu pour le diagnostic et la radiothérapie
  • 2018 : Projet international de coopération scientifique avec la Hong-Kong Baptist University
  • 2. CNRS/Université Grenoble Alpes/CEA/Université d’Artois/Université de Lille