Portrait de Georges Canguilhem
© CNRS Photothèque / OROP

Georges Canguilhem Philosophe

Médaille d’or du CNRS

Philosophe et médecin, Georges Canguilhem (1904-1995), est un pionnier de la philosophie des sciences à l’instar de son aîné Gaston Bachelard.

Elève d’Alain, il entre à l’École normale supérieure dans la même promotion que Sartre, Nizan et Aron. Agrégé de philosophie en 1927 il enseigne dans des lycées. Professeur à Toulouse, il commence des études de médecine. En 1940 il est chargé de cours à l’université de Strasbourg qui se replie à Clermont-Ferrand en 1941. Deux ans plus tard, il valide sa fameuse thèse de philosophie médicale, Le normal et le pathologique.

Grand résistant, Georges Canguilhem évacue les blessés sous le feu de la bataille du Mont-Mouchet en juin 1944. Inspecteur général de philosophie en 1948, il est nommé professeur à la Sorbonne en 1955 et directeur de l’Institut d’histoire des sciences et des techniques de l’université de Paris. Membre du comité national du CNRS (de 1960 à 1971), ce fils de paysan qui se revendiquait « philosophe et laboureur » est l’auteur d’écrits majeurs comme La connaissance de la vie ou Études d’histoire et de philosophie des sciences. La publication récente de ses œuvres complètes a révélé l’ampleur de la pensée de cet homme engagé.