©DR

Ruxandra GrefChercheuse en chimie-physique

Médaille d’argent du CNRS

Directrice de recherche à l’Institut des sciences moléculaires d’Orsay1, responsable du groupe « Nanocage » développant des nano(micro)particules multifonctionnelles pour la vectorisation de médicaments.

"Mon activité est centrée sur la conception, le développement et l’évaluation biologique de nano(micro)particules multifonctionnelles qui comportent des « cages » optimisées pour incorporer des médicaments et les transporter jusqu’à leur cible biologique. La compréhension de l’organisation supramoléculaire de ces particules est à la base de la conception des nouveaux vecteurs de médicaments et est facilitée par le recours à des techniques de pointe permettant de décrypter la structure et la composition de nano-objets pris individuellement. Les applications majeures sont le traitement du cancer et des infections graves. Par exemple, des nanoparticules co-incorporent plusieurs médicaments pour les délivrer, tels des chevaux de Troie, au sein des cellules infectées afin d’éradiquer les agents pathogènes. Plus encore, certaines nanoparticules « cage » peuvent réduire d’elles-mêmes la probabilité d’infection de l’organisme : ainsi, ces nanoparticules « tout-en-un » contribuent en synergie avec les médicaments à mieux combattre la maladie."

  • 1. CNRS/Université Paris-Sud

CV

  • 1991 : Doctorat en chimie-physique et génie des procédés de l’École nationale supérieure des industries chimiques (Laboratoire de chimie physique macromoléculaire2)
  • 1992 : Entrée au CNRS - Chargée de recherche au sein du Laboratoire de chimie physique macromoléculaire
  • 2005 : Habilitation à diriger les recherches
  • 2006 : Prix de la valorisation de l’université Paris XI
  • 2018 : Trophée « Étoiles de l’Europe » mention spéciale du jury
  • 2. CNRS/Université de Lorraine