CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Brevets et licences

Accélérer la transformation de matières premières oléagineuses en produits chimiques

Les résultats de l'unité de catalyse et de chimie du solide1 aboutissent au dépôt par le CNRS, l'université Lille 1 et la SAS PIVERT2 des cinq premiers brevets dans le cadre de l'institut pour la transition énergétique P.I.V.E.R.T.3.

illustration

Les activités de recherche de l’unité de catalyse et de chimie du solide1 sont orientées vers l'énergie et le développement durable et s'appuient sur une forte expertise en chimie du solide et en catalyse. Les projets de recherche développés se situent dans les champs de la valorisation de la biomasse, la chimie verte, la chimie biosourcée, le traitement de la pollution, les carburants nouveaux et propres, les combustibles et déchets nucléaires, les piles à combustible et les électrolyseurs à haute température. Responsable, du sous-programme de recherche « Catalyse et Biocatalyse » du programme GENESYS4 de l’ITE P.I.V.E.R.T.3, ce laboratoire porte également six projets. Ses premiers résultats ont permis à l’ITE P.I.V.E.R.T.3 de déposer cinq brevets, lesquels portent sur des procédés catalytiques permettant de produire des intermédiaires de synthèse pour la chimie à partir de ressources végétales donc renouvelables. Les nouvelles technologies catalytiques découvertes devraient permettre d’accélérer l’industrialisation de procédés de transformation de matières premières oléagineuses en produits chimiques et de contribuer au développement de la bioraffinerie oléagineuse du futur.

Jean-François Rous, président de la SAS PIVERT2, a souligné, lors de la pose de la première pierre du BIOGIS Center5 le 13 janvier 2014, en présence d’Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, les avancées rapides du programme GENESYS4 et les nombreux résultats générés. A cette occasion, il a notamment fait le point sur le portefeuille de propriété intellectuelle initié en 2013, élément clé de la stratégie de la SAS PIVERT2.


1 Unité de catalyse et de chimie du solide (CNRS/Université Lille 1/Ecole nationale supérieure chimie Lille/Ecole centrale de Lille/Université d’Artois).

2 La SAS PIVERT, PME basée sur un partenariat public-privé, est la société qui porte l’Institut pour la Transition Energétique P.I.V.E.R.T.3. Les actionnaires seront, à l’issue de la prochaine augmentation de capital :

  • les industriels : Sofiprotéol, Solvay , Maguin, PCAS et SNC Lavalin,
  • le pôle de compétitivité Industries et Agro-Ressources,
  • les académiques : l’université de Technologie de Compiègne, l’université de Picardie Jules Verne, l’Université de Technologie de Troyes, le CNRS et l’INRA.

3 L’ITE P.I.V.E.R.T. (Picardie Innovations Végétales, Enseignements et Recherches Technologiques) est un institut pour la transition énergétique installé sur l’agglomération de la région de Compiègne. Il est le centre de recherche, d’innovation, d’expérimentation et de formation dans la chimie du végétal à base de biomasse oléagineuse : colza, tournesol, etc. Il réunira, sur une période de dix ans, plus de 150 chercheurs. Labélisé par le pôle de compétitivité à vocation mondiale Industries et agro-ressources (IAR) et retenu parmi les «Investissements d’avenir», l’ITE P.I.V.E.R.T. est doté d’un budget prévisionnel d’environ 246 millions d’euros. Dans ce projet, les partenaires élaborent une bioraffinerie basée sur les oléagineux, depuis le stade précompétitif de recherche en passant par le stade compétitif de développement, jusqu’au pilotage et la réalisation de procédés industriels commerciaux à grande échelle.

4 GENESYS est le programme de recherche précompétitive de l’ITE P.I.V.E.R.T. visant à déterminer les bases de la bioraffinerie oléagineuse du futur. La recherche porte sur les trois aspects du cycle de la biomasse : production (agronomie, récolte, logistique), fractionnement et transformation de la biomasse, et enfin livraison de bioproduits industriels, au travers des différentes voies chimiques ou biotechnologiques développées. Les projets de recherche précompétitifs du programme GENESYS ont débutés en 2012 et 36 projets sont actuellement en cours, développés au sein du consortium académique P.I.V.E.R.T. (34 laboratoires de recherche publiques et de partenaires techniques sont impliqués dans le programme GENESYS au 15 janvier 2014).

5 Le BIOGIS Center est la halle technologique modulaire et évolutive dotée d’équipements pilotes innovants, ayant vocation à faciliter le transfert des résultats de la recherche à l’industrie.


Contacts :
Lionel MONTAGNE / Unité de Catalyse et de Chimie du Solide / T. + 33 3 20 43 41 86 / lionel.montagne@ensc-lille.fr
Franck DUMEIGNIL / Unité de Catalyse et de Chimie du Solide / T. +33 3 20 43 45 38 / franck.dumeignil@univ-lille1.fr
Axel LÖFBERG / Unité de Catalyse et de Chimie du Solide / uccs-communication@univ-lille1.fr / T. +33 3 20 43 45 27 / uccs.univ-lille1.fr