CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Créations d'entreprise

Vers la détection et le dénombrement rapides de la bactérie de la légionellose

D’ici deux ans, la start-up CLICK4TAG proposera, aux établissements recevant du public et aux entreprises gérant des tours aéroréfrigérantes, un kit d’identification et de dénombrement rapides de Legionella pneumophila, bactérie responsable de la légionellose. Start-up issue du CNRS créée en décembre 2014, CLICK4TAG est spécialisée dans la détection, le dénombrement et l’identification rapides des bactéries pathogènes.

illustration

CLICK4TAG est le résultat de la valorisation de travaux de recherche académique menés par Sam Dukan de l’Institut de microbiologie de la Méditerranée (CNRS/AMU) et du Laboratoire de chimie bactérienne (CNRS/AMU) et de Boris Vauzeilles de l’Institut de chimie des substances naturelles (CNRS) et de l’Institut de chimie moléculaire et des matériaux d’Orsay (CNRS/Université Paris-Sud).

Véritable rupture technologique, l’approche développée par CLICK4TAG consiste à fonctionnaliser spécifiquement la membrane de bactéries d’intérêt, par assimilation naturelle puis intégration à la membrane d’un « hameçon » (sonde). Ce point d’ancrage permet ensuite, par réaction « click », d’associer des étiquettes classiques comme :

  • un marqueur fluorescent afin de détecter, dénombrer et/ou identifier les bactéries d’intérêt,
  • des billes magnétiques dans le but de concentrer/isoler uniquement les bactéries d’intérêt.

Le choix de la sonde permet d’obtenir une spécificité de détection. Par exemple, les bactéries à Gram négatif sont « révélées » par l’assimilation d’un dérivé de l’acide 3-deoxy-d-manno-octulosonique, constituant essentiel du lipopolysaccharide présent exclusivement dans les membranes de ces bactéries. A ce jour, cette librairie de sondes est constituée de deux composés, l’un ciblant les bactéries à Gram négatif et l’autre spécifique de la bactérie L. pneumophila. D’autres sondes sont en cours de développement.

Dès aujourd’hui, CLICK4TAG s’adresse à la recherche industrielle et académique en proposant des molécules permettant la fonctionnalisation des membranes bactériennes. Dans un délai de deux ans, CLICK4TAG commercialisera, dans le cadre des autocontrôles règlementaires effectués par les entreprises gérant des tours aéroréfrigérantes ou les établissements recevant du public, des kits d’analyse permettant le dénombrement de L. pneumophila en moins de 24 heures. Une solution automatisable sera développée dans la foulée avec un partenaire industriel. L’évaluation précoce de ce risque microbiologique permettra de donner rapidement l’alerte en cas de dépassement du seuil réglementaire en L. pneumophila. D’autre part, la rapidité dans l’analyse donnera la possibilité d’asservir plus efficacement l’injection en biocide permettant de réguler la concentration en L. pneumophila en dessous du seuil réglementaire. Par la suite, d’autres kits d’analyse microbiologique verront le jour notamment dans le domaine de l’agro-alimentaire.

Avec plus de 1,2 M€ investi depuis 2012, ce projet a été très fortement soutenu par le CNRS, l’Institut de chimie des substances naturelles du CNRS, la SATT Sud-Est, la Fondation pour la recherche médicale et la région PACA. En 2013, CLICK4TAG a été distinguée au Concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes, ce qui a permis aux deux fondateurs, Boris Vauzeilles et Sam Dukan, de bénéficier d’un accompagnement par l’incubateur inter-universitaire IMPULSE et de suivre la formation HEC Challenge + en 2014. CLICK4TAG est aujourd’hui hébergée à la pépinière d’entreprises de Grand Luminy Technopole, dédiée aux biotechnologies.

 
Contact :
Sam Dukan / Président de CLICK4TAG / sam.dukan@click4tag.com