CNRS Innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Créations d'entreprise

Levée de 2,4 millions d’euros pour la start-up lilloise Vekia

Vekia s’attaque aux marchés étrangers. Cette start-up issue du CNRS est spécialiste de solutions d’optimisation de la gestion des flux des entreprises de la distribution, comme la gestion des stocks de magasins et de plateformes. 

La startup Vekia, qui souhaite accompagner les grandes enseignes dans leur transformation numérique, vient d’annoncer la finalisation d’une levée de fonds de 2,4 millions d’euros auprès de Cap Horn Invest et Pleiade Venture. Cette levée de fonds doit permettre à l’entreprise de continuer son investissement en recherche et développement, et de poursuivre son internationalisation vers le marché anglo-saxon. L’investisseur historique Finorpa SCR reste au capital de l’entreprise et lui réitère son soutien à cette entreprise technologique lilloise.

Installée au sein du pôle d’excellence EuraTechnologies à Lille, Vekia compte aujourd’hui 42 salariés et affiche un chiffre d’affaires en forte croissance depuis 2012. Des clients comme Leroy Merlin, M. Bricolage, Okaïdi, Jacadi, BUT ou encore Sergent Major lui font confiance pour gérer leur supply chain. Son innovation ? Intégrer dans ses systèmes toutes les masses de données disséminées dans les système d’informations de leurs clients : les détails des produits, leur encombrement, les contraintes d’espace des magasins, les prix, les ventes, les stocks, les opérations commerciales… en résumé. À partir de ce Big Data spécifique au client, le système fournit rapidement  des ordres de mouvements de stocks. Il permet aussi d’accompagner le lancement de nouveaux produits, en faisant la prévision des ventes, point souvent délicat pour les distributeurs. Au-delà d’un gain financier, Vekia permet également à ses clients de s’adapter aux nouvelles façons de consommer : un client comparant désormais le prix affiché en magasin avec ce qu’il trouve sur son smartphone, ces entreprises doivent donc être encore plus performantes et toujours disposer du bon produit en stock.

À l’origine, Vekia est née de la conviction de Manuel Davy, chercheur CNRS, que les algorithmes des laboratoires peuvent aider les entreprises. Son parcours le guide peu à peu vers l’entreprenariat : après une thèse en traitement statistique du signal, à l’Institut de recherche en Communications et Cybernétique de Nantes (CNRS/Ecole centrale de Nantes/Ecole des Mines de Nantes/Université de Nantes), qui lui donne l’occasion de traiter des grandes masses de données, il s’oriente vers le machine learning à l’Université de Cambridge : il y  découvre un milieu universitaire où les relations avec les entreprises sont nombreuses et les créations de start-up se multiplient. À son retour en France, il développe à Lille, au sein du Laboratoire d'automatique, de génie informatique et signal1, des premières relations de travail avec Auchan « pour les aider à être plus efficace par rapport à une activité qui est fluctuante et des contraintes qui ne le sont pas ». 

La décision de créer l’entreprise est prise en 2008. Rapidement ils obtiennent un prix des entreprises innovantes de la part du ministère de la Recherche, sont soutenus par le CNRS « qui a donné les outils qui permettent à l’entreprise d’exister aujourd’hui » ainsi que par l’Inria. Ce développement leur permet de se positionner comme éditeur de logiciel, pour proposer une solution globale, et d’assurer leurs premières ventes. La société est spécialisée dès le début sur le supply chain du retail : la gestion prévisionnelle de la grande distribution. Cette connaissance du domaine leur permet de répondre très efficacement aux besoins de leurs clients : « Nos logiciels peuvent leur faire économiser plusieurs dizaines de milliers d’euros de stocks, presque 1% du chiffre d’affaires instantanément, alors que souvent leur objectif ne dépasse pas 0,1% » précise Manuel Davy. Ce logiciel disruptif demande par conséquent un accompagnement important des clients, dans leur décision avec une étude pour chiffrer les enjeux, et dans le déploiement de l’outil.

1 Depuis le 1er janvier 2015, le Laboratoire d'automatique, de génie informatique et signal (CNRS/Université Lille1/Ecole centrale Lille) a fusionné avec le Laboratoire d'informatique fondamentale de Lille (CNRS/Université Lille 1) pour former le Centre de recherche en informatique, signal et automatique de Lille(CNRS/Université Lille 1/Ecole centrale Lille).

 

 

Contacts :

Manuel Davy / VEKIA / T. +33 6 98 79 77 88 / mdavy@vekia.fr

Jean-René Bailly / FIST SA / T.+33 1 40 51 98 52 / jean-rene.bailly@fist.fr

Laure Guion / Institut des sciences de l’information et de leurs interactions du CNRS / T. +33 1 44 96 43 16 / laure.guion@cnrs-dir.fr