CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Créations d'entreprise

Imactiv-3D : quand l'imagerie 3D prédit la réponse thérapeutique

De longues années sont nécessaires pour développer un candidat médicament, sans aucune garantie de succès. Dans un contexte de durcissement économique et réglementaire, prédire en amont l'efficacité thérapeutique d'une molécule devient un enjeu de poids. La start-up Imactiv-3D, nouvellement créée, aide à évaluer, dès les phases précliniques précoces, l'efficacité de candidats médicaments au moyen de modèles 3D et de stratégies d'imagerie adaptées.

illustration

Près de 15 ans : tel est le temps moyen nécessaire au développement de candidats médicaments. Or, la majorité des candidats médicaments échouent au moment des phases cliniques, qui sont aussi les plus coûteuses. Améliorer l'évaluation préclinique des candidats médicaments sur des modèles cellulaires ou tissulaires se rapprochant de la réalité physiologique se révèle donc déterminant.

Issue de travaux menés à l'Institut des technologies avancées en sciences du vivant (CNRS/Université Paul Sabatier) de Toulouse, la start-up Imactiv-3D apporte une réponse adaptée et pertinente à cet impérieux besoin. A l'aide de technologies d'imagerie innovantes, Imactiv-3D propose de confronter la molécule candidate à des modèles réalistes pour mieux anticiper ses effets. Grâce à l'imagerie, il devient possible d'évaluer son efficacité à l'échelle micro et macroscopique, d'étudier ses mécanismes d'action  et de mesurer sa capacité à atteindre sa cible, à pénétrer dans un tissu comme une tumeur et à interagir avec les cellules ciblées.

Qualitative et quantitative, l'approche proposée par Imactive-3D fait appel à des technologies de microscopie 4D (3 dimensions et temps) et à des outils de caractérisation élaborés mêlant traitement d'images et analyse statistique. Modèles multicellulaires 3D in vitro ou échantillons d'organes, tissus jusqu'à 1cm3… les supports utilisés sont variés. L'action des molécules testées est analysée et quantifiée à travers la viabilité, la prolifération, ou la mort des cellules ciblées si la molécule a une activité anti-tumorale…

L'expertise unique d'Imactiv-3D quant à l'activité des molécules touche potentiellement un large marché composé d'industriels ou d'entreprises de biotechnologies, externalisant ce type d'activité.

 

Contacts :
Jean-Michel Lagarde / Directeur d'Imactiv-3D / jean.michel.lagarde@imactiv-3d.com
Bernard Ducommun / Directeur de l'Institut des Technologies avancées en csiences du vivant / bernard.ducommun@itav.fr