©Fadela Tamoune

Nicolas Galtier Chercheur en biologie évolutive

Médaille d’argent du CNRS

Chercheur en biologie évolutive à l’Institut des sciences de l’évolution1, spécialisé dans l’évolution des génomes via les modèles de la génétique des populations et de la phylogénie.

"Confronter les données de la génomique à la théorie de l’évolution est une entreprise qui me passionne. La très grande diversité du vivant permet une approche créative de la question et les résultats sont souvent contre-intuitifs. Pour étudier l’influence de l’effectif des populations naturelles sur l’évolution moléculaire, j’ai ainsi mené à bien un projet impliquant le séquençage d’organismes aussi variés que des huitres, des tortues, des papillons ou des manchots. L’analyse comparative de ces données haut-débit m’a permis de montrer que les populations de grande taille, si elles échappent à la dégradation de leur génome par accumulation de mutations délétères, ne bénéficient pas, contrairement aux prédictions, d’un taux d’adaptation moléculaire plus fort que les petites populations."

  • 1. CNRS/Université de Montpellier/IRD/EPHE

CV

  • 1996 : Doctorat en phylogénie moléculaire à l’université Lyon 1 (Laboratoire de biométrie et biologie évolutive2)1999 Entrée au CNRS – Chargé de recherche au laboratoire Génome, populations, interactions, aujourd’hui intégré à l’Institut des sciences de l’évolution de Montpellier
  • 2004 : Médaille de bronze du CNRS
  • 2009 : ERC Advanced Grant
  • 2014 : Entrée au sein de l’équipe de direction de l’Institut des sciences de l’évolution
  • 2. CNRS/Université Claude Bernard/VetAgro Sup