CNRS Innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Brevets et licences

Des polymères photosensibles pour des applications en gestion de l'eau

Un nouveau procédé d'enregistrement des conditions de turbulence d'un milieu a été mis au point. S'appuyant sur des polymères photosensibles, il permet d'optimiser la gestion de l'eau en agriculture.

Dans le cadre de ses recherches au sein de l'Institut des sciences technologies moléculaires d'Angers (CNRS/Université d’Angers), Régis Barille a travaillé sur un dispositif permettant de déceler les turbulences d’un milieu. La mesure de ces turbulences est basée sur l’auto-organisation d’une structure en surface d’un film d’azopolymère par un faisceau laser. Une des applications visées avec ce dispositif est la mesure de l’évapotranspiration pour le domaine de l’agriculture. Cette mesure permettrait de quantifier la quantité d'eau transférée vers l'atmosphère par l'évaporation au niveau du sol et par la transpiration des plantes. On pourrait ainsi sonder une parcelle et connaître les zones où il serait nécessaire d’irriguer ou non, et ce, dans une optique d’optimisation de la gestion de l’eau, notamment en agriculture, pour les vignes et le maïs.

Depuis les dix dernières années, les azopolymères (polymères contenant des chromophores azo-aromatique) attirent l'attention pour leurs propriétés intéressantes. Lorsque ces polymères sont éclairés avec une lumière à la longueur d'onde appropriée, les composés azobenzenes de ces polymères subissent une réaction appelée isomérisation trans-cis réversible qui déclenche une multitude d'effets induits. Cette isomérisation de la molécule, provoquée par la lumière (photo-induite), introduit un mouvement mécanique de repliement et de relaxation vers sa forme originale. La formation de structures en surface photo-induites est une des propriétés les plus intéressantes des azopolymères et consiste en une modulation de surface réversible sur des films d'azopolymères lorsqu'ils sont éclairés par des interférences de faisceaux laser.

Dans le dispositif développé par Régis Barille, le film d’azoplymère est couplé à un faisceau laser. Ainsi lorsque le faisceau traverse le milieu turbulent avant d’atteindre le film d’azopolymère, ses paramètres en sont tout d’abord modifiés. Le réseau de surface qui se créé ensuite sur le film présentent alors des déformations caractéristiques de la turbulence du milieu.

Ce dispositif a fait l’objet du dépôt d’une demande de brevet français étendu à l’international et publié le 25 avril 2014 (FR2997189). Un projet de maturation est en cours. Son but est la construction d’un démonstrateur ainsi que la réalisation de plusieurs séries de tests en plein air.

 
Contacts :
Caroline Greverie / FIST SA / T. +33 1 40 51 00 90 / caroline.greverie@fist.fr
Régis Barille / MOLTECH ANJOU / T. +33 2 41 73 54 18 / regis.barille@univ-angers.fr