© Sylvie Payre

Françoise MassinesChercheuse en procédés plasma à pression atmosphérique

Médaille d’argent du CNRS

Françoise Massines est spécialiste des plasmas froids1 et de leur interaction avec un solide. L’intérêt de ces milieux gazeux est de modifier la surface des matériaux (dépôt, greffage, gravure...) à basse température, sans altération des substrats et en minimisant les effluents. Dès son entrée au CNRS, la chercheuse décide de relever un défi que beaucoup dans la communauté des plasmas jugent impossible : générer, à pression atmosphérique, un plasma froid homogène. Après avoir établi la base de la physique de ces plasmas, elle sera la première à démontrer la possibilité de les obtenir dans des gaz moléculaires, ouvrant un champ de recherche au potentiel immense. Depuis, elle a développé avec succès leur utilisation pour l’élaboration de couches minces en continu et dernièrement pour les cellules photovoltaïques. Bénéficiant d’une forte reconnaissance dans sa communauté, elle ouvre la voie des plasmas à pression atmosphérique dans la communauté « photovoltaïque ». Elle a su tisser des liens pérennes avec les industriels, qui ont abouti au dépôt de quatorze brevets.

Directrice de recherche CNRS

  • 1. Un plasma est un gaz ionisé globalement neutre, froid lorsqu’il est fortement hors d’équilibre.