CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Start-up

Ermium Therapeutics vise les maladies auto-immunes

La start-up née des travaux menés au Laboratoire de chimie et biochimie pharmacologiques et toxicologiques1 développe une petite molécule capable d'inhiber la production excessive d'interférons, un dysfonctionnement du système immunitaire. L'objectif est le traitement de plusieurs pathologies auto-immunes2.

illustration

Les patients atteints de maladies auto-immunes2, tel le lupus qui touche plus de 5 millions de personnes dans le monde, ne bénéficient pas aujourd'hui de traitements complètement satisfaisants. La molécule développée par l'équipe Chimie et biologie, modélisation et immunologie pour la thérapie du Laboratoire de chimie et biochimie pharmacologiques et toxicologiques1 ouvre des perspectives nouvelles. La start-up Ermium Therapeutics a été créée en juin 2019 pour poursuivre le développement de leur nouveau traitement, innovant et breveté3.

« Notre molécule, contrairement à celles qui sont déjà sur le marché, a l'avantage de cibler en priorité les cellules immunitaires, à l'origine de la maladie. De plus, elle bloque aussi les facteurs responsables des maladies auto-inflammatoires », affirme Jean-Philippe Herbeuval, co-fondateur, directeur du comité scientifique d'Ermium Therapeutics, et qui dirige l’équipe Chimie et biologie, modélisation et immunologie pour la thérapie du Laboratoire de chimie et biochimie pharmacologiques et toxicologiques.

Les maladies auto-immunes sont liées à une production excessive d'interférons4 par les cellules immunitaires. La molécule IT1t découverte inhibe la production des interférons en ciblant une protéine de la membrane des cellules immunitaires, régulatrice de la production des interférons. IT1t est également capable de bloquer les facteurs pro-inflammatoires.

 

De premières études semblent démontrer l’efficacité de la molécule IT1 dans un modèle de lupus de souris puis sur des cellules de patients lupiques. En collaboration avec la société biopharmaceutique Domain Therapeutics, issue du CNRS et actionnaire de la start-up, Ermium Therapeutics lance maintenant la synthèse de molécules dérivées d'IT1t, pour améliorer l'efficacité du traitement et optimiser les études toxicologiques. Des centaines de molécules seront générées par les chimistes de Domain Therapeutics, puis criblées au Laboratoire de chimie et biochimie pharmacologiques et toxicologiques. Quelques candidats médicaments seront retenus pour poursuivre les essais précliniques et cliniques. Pour financer ce projet, la start-up a pu lever 6,3 millions d'euros5 dès sa création et a été lauréate du prix national de l’innovation i-Lab 2019.

 

1 Laboratoire de chimie et biochimie pharmacologiques et toxicologiques (CNRS/Université de Paris).

2 Les maladies auto-immunes résultent d'un dysfonctionnement du système immunitaire conduisant ce dernier à s'attaquer aux constituants normaux de l'organisme.

3 Brevets :

  • WO 2017/216368 A1, "Composés utiles pour faire baisser le taux d'interféron", en copropriété CNRS/Université Paris-Descartes, publié le 21 décembre 2017 ;
  • WO 2017/216373 A1, "Composés de liaison au récepteur cxcr4 utiles pour augmenter le taux d'interféron", en copropriété CNRS/Université Paris-Descartes, publié le 21 décembre 2017.

4 Les interférons, protéines produites par les cellules du système immunitaire et d'autres types cellulaires, défendent l'organisme des agents pathogènes tels les virus, bactéries, parasites et cellules tumorales, en induisant la production de protéines de la fonction immunitaire (antivirales, anti-bactériennes, anti-prolifératives...).

5 Levée de fonds réalisée auprès de Erganeo, Kurma Partners, Idinvest Partners et Domain Therapeutics.

 

Contacts :

Jean-Philippe Herbeuval / Directeur de recherche CNRS et directeur scientifique d'Ermium Therapeutics / jean-philippe.herbeuval@parisdescartes.fr

Joël Crouzet / Président d'Ermium Therapeutics / joelcrouzet@ermium.com