CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Start-up

Saurea lance son moteur solaire autonome

Le moteur fabriqué par la start-up Saurea, conçu en coopération avec le laboratoire Systèmes et applications des technologies de l'information et de l'énergie1 et le laboratoire Génie électrique et électronique de Paris2, transforme directement l'énergie photovoltaïque en force motrice, sans aucune électronique de conversion. Sa robustesse le destine aux sites isolés soumis à des climats difficiles, mais aussi aux collectivités, aux agriculteurs, aquaculteurs...

illustration

Utiliser des panneaux photovoltaïques pour alimenter le moteur d'une pompe est une solution judicieuse pour extraire l'eau d'un puits sur un site isolé, notamment en Afrique. Mais l'électronique nécessaire à l'alimentation électrique du moteur est une source de panne, surtout dans des environnements difficiles. La start-up Saurea a la solution : supprimer l'électronique. Son moteur convertit directement l'énergie solaire en énergie mécanique. Le premier modèle, mis sur le marché en juin dernier, affiche une puissance mécanique de 130 W, équivalente à celle d'un homme tirant de l'eau à la main. Les premières commandes, venant d'ONG et de fabricants de pompes, sont en cours de finalisation.

À l'origine de l'innovation, Alain Coty, qui, à l'issu d'une carrière d'ingénieur, s'est intéressé de près au photovoltaïque et a inventé le principe breveté du moteur solaire autonome. Le développement a ensuite été réalisé en collaboration avec des chercheurs du laboratoire Systèmes et applications des technologies de l'information et de l'énergie1, pour la partie modélisation, et du laboratoire Génie électrique et électronique de Paris2. La start-up Saurea est née en 2016 pour industrialiser et commercialiser le moteur solaire. Deux chercheurs, Lionel Vido1 et Loïc Quéval2, sont associés à l'entreprise.

L'originalité du moteur solaire de Saurea est d'être un moteur sans balais (soumis à l'usure et émetteur de particules fines), sans électronique, sans aimants, et qui fonctionne en courant continu. Le moteur est surmonté d'une couronne de cellules solaires, et pour augmenter sa puissance, il se connecte directement sur des panneaux photovoltaïques additionnels.

Le moteur solaire s'adresse d'abord à ceux pour qui il a été inventé : les habitants de sites isolés non raccordés au réseau, qui pourront ainsi faire fonctionner la pompe d'un puits ou un système de ventilation, avec un moteur d'une durée de vie inégalée. « Nous visons aussi les marchés de la transition énergétique. Nos moteurs ont leur place dans des installations de pompage, de ventilation, de brassage d'eau, que ce soit dans des collectivités, chez des agriculteurs, des aquaculteurs, ou  pour de l'urbanisme éco-conçu », explique Magali Louault, directrice commerce international de Saurea. Pour aborder ces marchés, la start-up veut s'appuyer sur des partenaires déjà implantés, fabricants de moteurs, fabricants de pompes ou de systèmes de ventilation, installateurs et revendeurs, etc.

D'autres modèles du moteur solaire sont en préparation. « Sur le même concept, un moteur d'une puissance de 250 W est en cours d'essais en laboratoire », indique Gilles Coty, directeur technique de Saurea. La start-up travaille également à un moteur avec panneaux photovoltaïques intégrés, plus simple à installer. Une deuxième levée de fonds, après celle réalisée en mai 2018, est prévue pour financer la croissance de l'entreprise,

 

1 Systèmes et applications des technologies de l'information et de l'énergie (CNRS/ENS Paris-Saclay/ENS Rennes/Cnam/Université de Cergy Pontoise/Université de Paris-Sud/Ifsttar).

2 Laboratoire génie électrique et électronique de Paris (CNRS/CentraleSupélec/Université Paris-Sud/Sorbonne Université).

Contacts :

Gilles Coty / Directeur Technique de Saurea / gilles@saurea.fr

Magali Louault / Directrice Commerce International / magali@saurea.fr