CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Laboratoires communs

Optifum : vers des produits innovants pour la sécurité incendie

L'Institut Pprime1 et la société Poujoulat ont créé le laboratoire commun Optifum, destiné à optimiser des conduits d'extraction de fumées en situation d'incendie. Le partage des moyens expérimentaux et des compétences vise la mise au point de modèles numériques, qui faciliteront ensuite le développement de produits innovants.

illustration

Avec la croissance de la filière bois-énergie, dont l'activité a doublé depuis dix ans, l'optimisation des conduits d'extraction de fumées est un enjeu fort de la sécurité incendie. La société Poujoulat, spécialiste des conduits de cheminée, collabore depuis 2012 avec l'Institut Pprime1 sur des thématiques de recherche concernant la sécurité incendie. Les partenaires ont décidé de renforcer et de pérenniser leur coopération en créant le laboratoire commun Optifum, soutenu par l'Agence nationale de la recherche (ANR). L'équipe Combustion hétérogène de l'Institut Pprime et le laboratoire Ceric (Centre essais recherches des industries de la cheminée) de Poujoulat vont travailler sur deux scénarios :

  • Scénario 1 : un feu se déclare dans la pièce où se situe le conduit de cheminée et il faut éviter que celui-ci soit un vecteur de transmission du feu aux pièces adjacentes. Les études s'efforceront d'évaluer la tenue structurelle du conduit et la transmission de la chaleur libérée par le sinistre via le conduit.
  • Scénario 2 : un feu se déclare dans le conduit lui-même et il convient que le feu ne se propage pas à l’extérieur. Le feu étant associé à la décomposition thermique puis à l’inflammation des dépôts accumulés au sein du conduit, il s'agira de caractériser ces dépôts avec précision, ainsi que les caractéristiques du feu qu’ils peuvent générer.

 

Poujoulat et l'Institut Pprime vont mettre en commun des moyens expérimentaux et renforcer le partage de leurs expertises. Des bancs d'essais seront également co-développés par les partenaires. Les études expérimentales permettront de caractériser l'inflammabilité des dépôts dans les conduits et de mieux comprendre les mécanismes qui entrent en jeu lors d'un incendie. Ces résultats déboucheront sur la mise au point de deux modèles numériques. L'un modélisera les échauffements et les transferts de chaleur, tandis que l'autre simulera la formation des dépôts au sein du conduit et leur combustion. Ces modèles numériques pourront ensuite être utilisés par Poujoulat pour améliorer ses gammes de produits actuels et créer des produits innovants visant de nouveaux marchés. D’ores et déjà, une doctorante a été recrutée, notamment grâce à un soutien complémentaire de la région Nouvelle Aquitaine.

« Pour l'Institut Pprime, les études menées au sein du laboratoire commun sont une opportunité d'aborder des thématiques peu traitées par la recherche en général, notamment sur les dépôts dans les systèmes de chauffage. C'est aussi l'occasion de développer de nouvelles expertises applicables à d'autres domaines de recherche », indique Thomas Rogaume, chercheur à l'institut Pprime et directeur du laboratoire Optifum. Ces travaux donneront lieu à des communications et à des publications scientifiques. Au total, une quinzaine de chercheurs et ingénieurs, issus de l'Institut Pprime et de Poujoulat, seront impliqués dans les projets du laboratoire commun.

 

1 Institut Pprime : recherche et ingénierie en matériaux, mécanique et énergétique (CNRS)

Contacts :

Thomas Rogaume / Chercheur à l'Institut Pprime et Directeur du laboratoire commun Optifum / thomas.rogaume@univ-poitiers.fr

Lionel Druette / Directeur du Centre essais recherches des industries de la cheminée et directeur-adjoint du laboratoire commun Optifum / l.druette@laboratoire-ceric.com