CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Start-up

EIC Accelerator : cinq lauréats pour le CNRS et ses partenaires

Cinq start-up issues de laboratoires du CNRS et de ses partenaires ont été sélectionnées dans le cadre de l’appel Accelerator de l’European Innovation Council. Elles recevront des financements allant de 2 à 10 millions d'euros afin d’assurer leur développement.

illustration

L’appel Accelerator de l’European Innovation Council (EIC) a pour objectif de soutenir des start-up et petites entreprises afin de développer leurs innovations de premier ordre. Au terme d’une procédure compétitive, l’EIC a décerné une subvention à 65 start-up, issues de 16 pays différents, dont 12 françaises.

« Félicitations aux équipes des cinq entreprises issues de laboratoires sous tutelle du CNRS pour ces excellents résultats. Ils honorent la politique active de détection et d’accompagnement des projets deeptech mise en place par le CNRS » se réjouit Jean-Luc Moullet, directeur général délégué à l'innovation du CNRS. « Je tiens également à féliciter l’ensemble des start-up françaises récompensées dans le cadre du très exigeant programme EIC de la Commission européenne. ».

La France se classe en effet au premier rang de ce palmarès avec 12 lauréats, devant l’Allemagne (11), les Pays-Bas (8) et le Danemark (5). Les technologies de l’information et de la communication, de la santé, de l’énergie et de l’espace sont les domaines les plus représentées.

Les cinq lauréats issus de laboratoires du CNRS et de ses partenaires sont :

  • Alice & Bob a pour ambition de mettre au point en cinq ans un calculateur quantique universel opérationnel grâce à un bit quantique novateur, capable d'autocorriger ses erreurs. Cette start-up est issue du Laboratoire de physique de l’ENS1. Elle fait partie du programme d’accompagnement des start-up Rise de CNRS Innovation et a fait l’objet d’une prise de participation du CNRS.
  • EVerZom développe un procédé innovant de bioproduction d’exosomes pour des applications thérapeutiques en médecine régénérative. Elle a été cofondée par Amanda Silva Brun, médaillée de l’innovation du CNRS en 2021 au sein du laboratoire Matière et systèmes complexes2.
  • Qubit Pharmaceuticals propose une suite logicielle, la plus précise et la plus rapide au monde, pour améliorer la découverte de médicaments via la modélisation in silico des interactions moléculaires, premier maillon de toute la chaîne de valeur de l'industrie pharmaceutique. Elle est portée par des scientifiques du Laboratoire de chimie théorique3 et de l'Institut parisien de chimie physique et théorique4. Elle fait partie du programme d’accompagnement des start-up Rise de CNRS Innovation.
  • Lactips, start-up issue du laboratoire Ingénierie des matériaux polymères5, développe un polymère qui possède toutes les qualités d'un matériau « vert » : il est constitué de produits d'origine naturelle (des protéines du lait), soluble dans l'eau, et ne laisse aucune trace dans l'environnement. Lactips vient de lancer la construction d'une unité de production de 3 000 tonnes par an de leur polymère naturel hydrosoluble.
  • Aenitis, start-up issue du laboratoire de Physique et mécanique des milieux hétérogènes6 développe, produit et commercialise des équipements et dispositifs médicaux à haute valeur ajoutée pour le traitement des produits sanguins, et pour des problématiques liées à l’ingénierie tissulaire et à l’extraction de cellules souches. Elle a fait l’objet d’une prise de participation de la part du CNRS.

 

1 CNRS/ENS Paris/Sorbonne Université/Université de Paris

2 CNRS/Université de Paris

3 CNRS/Sorbonne Université

4 CNRS/Sorbonne Université

5 CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/Université Jean Monnet/Insa Lyon

6 CNRS/ESPCI Paris/Sorbonne Université/Université de Paris