CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Brevets et licences

Un procédé unique pour recycler des matériaux multicouches

Ce procédé TPS (Température, pression, supercritique), développé par l'Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux, utilise le CO2 supercritique pour séparer les différentes couches d'un matériau complexe. Il est industrialisé par la société Idelam pour le recyclage et la valorisation de déchets.

illustration

Emballages alimentaires, chaussures, panneaux solaires, cartes de crédit, skis... Tous ces objets complexes et techniques sont composés de plusieurs couches de matériaux très différents. Pour les recycler, il est nécessaire de séparer au préalable les différents matériaux, qui pourront par la suite chacun subir un traitement adapté. Mais réaliser cette séparation - la ''délamination''- est souvent complexe, coûteux et parfois impossible.

La solution développée, et brevetée1, à l'Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux2 réalise efficacement la délamination. Le procédé TPS utilise le CO2 supercritique3 associé à des cosolvants pour dissoudre rapidement les colles aux interfaces entre les matériaux. En faisant varier les paramètres - température, pression, durée du traitement, proportions des différents solvants - le procédé peut être adapté au matériau que l'on veut recycler et valoriser. De plus, les déchets sont délaminés directement, sans nécessiter de prétraitement ni de lavage. « Le procédé TPS a reçu le label "Solar Impulse Efficient Solution", décerné par la Fondation Solar Impulse, qui récompense un haut niveau de rentabilité et de durabilité », indique Cyril Aymonier, directeur de l'Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux.

La société Idelam a signé une licence pour exploiter le procédé breveté et développer des applications de la délamination. Une machine pilote permettra prochainement de démontrer la faisabilité auprès de partenaires industriels, et de dimensionner des installations pour les entreprises désireuses d'acquérir une machine de délamination. Parmi les premiers clients déclarés : le secteur de la chaussure et du textile.

De son côté, le laboratoire continue à développer de nouvelles applications de son procédé de traitement par le CO2 supercritique. Un projet de maturation, soutenu par Aquitaine Science Transfert, porte sur la régénération de masques FFP2.

 

1 Brevet CNRS ''Procédé et dispositif de démontage de systèmes multicouches comprenant au moins un composant organique'', WO/2017/037260, publié le 09/03/2017

2 CNRS/Université de Bordeaux/Bordeaux INP

3 Un fluide est dit supercritique lorsqu’il est utilisé dans des conditions de pression et de température supérieures à la pression et température critiques de ce fluide ; son comportement est alors intermédiaire entre celui d'un liquide et d'un gaz.

Contacts :

Cyril Aymonier / Directeur de l'ICMCB / cyril.aymonier@icmcb.cnrs.fr

Eric Durivault / Cogérant d'Idelam / eric.durivault@idealtechnologies.fr