Portrait de Jean-Marie Lehn
© CNRS Photothèque

Jean-Marie LehnChimie

Nobel prize

Jean-Marie Lehn (né en 1939) est le pionnier d’un nouveau domaine de la chimie qu’il a baptisé chimie supramoléculaire.

Diplômé ès sciences, il entre au CNRS à Strasbourg en 1960 et passe sa thèse sur l’étude des structures de grosses molécules, les terpènes (présents dans les végétaux et constituants par exemple des arômes). Professeur à l’université de Strasbourg, c’est au sein du laboratoire de chimie organique physique qu’il débute ses travaux sur la reconnaissance moléculaire qui résulte d'une association entre un récepteur et un substrat conduisant à un complexe moléculaire. Il poursuit ses recherches sur les processus de transport supramoléculaire et la conception de composants moléculaires pour l’électronique et la photonique. Il s’intéresse ensuite à la conception de systèmes moléculaires programmés capables d’auto organisation et d’auto assemblage.

Professeur au Collège de France à partir de 1979, membre de l’Académie des sciences en 1985, il décroche le prix Nobel de chimie avec les Américains Donald J. Cram et Charles J. Pedersen en 1987. Il a décrit l’ensemble de ses travaux dans le livre La chimie supramoléculaire.