@ Matthieu Raynal

Matthieu RaynalChercheur en chimie supramoléculaire

CNRS bronze medal

Matthieu Raynal étudie les structures supramoléculaires, formées par l’association de molécules complémentaires, et leur intérêt pour la catalyse, un processus qui permet d'accélérer ou de privilégier une réaction chimique. Après une thèse au Laboratoire de chimie de coordination à l’université de Strasbourg, Matthieu Raynal effectue un postdoctorat au Laboratoire de chimie des polymères, puis à l’Institut Català d'Investigació Química à Tarragone (Espagne). C’est là qu’il se penche sur la catalyse supramoléculaire. Recruté en 2012 à l’Institut parisien de chimie moléculaire, Matthieu Raynal se consacre depuis à l’étude de ce processus. Son expertise : utiliser des structures supramoléculaires comme plateformes modulables et réversibles pour la catalyse. Le chimiste a contribué, entre autres avancées, à la mise au point d’hélices chirales supramoléculaires servant de support à des catalyseurs asymétriques opérant avec une quantité faible d’agent chiral. Grâce aux propriétés particulières de ces hélices, la sélectivité du catalyseur peut aussi être inversée au cours de la réaction chimique. Impliqué dans plusieurs projets nationaux et internationaux (projets ANR), ce jeune chercheur bénéficie d’ores et déjà d’une forte reconnaissance dans son domaine ; en témoignent ses multiples publications, l’une d’entre elles ayant même été mise en avant dans Nature Nanotechnology.

Chargé de recherche CNRS