Bételgeuse : sa perte de luminosité historique enfin expliquée

Univers

Au cours de l’hiver 2019-2020, l’étoile Bételgeuse avait surpris le monde entier en subissant une perte soudaine de luminosité visible à l’œil nu. Quelle en était la raison ? Une équipe internationale menée par un chercheur de l’Observatoire de Paris – PSL, au Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique1 (LESIA - Observatoire de Paris – PSL / CNRS / Sorbonne Université / Université de Paris) éclaircit le mystère en publiant le 16 juin 2021 une étude dans la revue Nature, après une campagne d’observations menée au Very Large Telescope de l’ESO.

  • 1. Sont également impliqués des scientifiques français du Laboratoire J-L Lagrange (CNRS/Observatoire de la Côte d'Azur) et de l'Institut de planétologie et d'astrophysique de Grenoble (CNRS/Université Grenobles Alpes)

A dusty veil shading Betelgeuse during its Great Dimming. M. Montargès, E. Cannon, E. Lagadec, A. de Koter, P. Kervella, J. Sanchez-Bermudez, C. Paladini, F. Cantalloube, L. Decin, P. Scicluna,
K. Kravchenko, A. K. Dupree, S. Ridgway, M. Wittkowski, N. Anugu, R. Norris, G. Rau, G. Perrin,
A. Chiavassa, S. Kraus, J. D. Monnier, F. Millour, J.-B. Le Bouquin, X. Haubois, B. Lopez, P. Stee &
W. Danchi. Nature, le 16 juin 2021. https://www.nature.com/articles/s41586-021-03546-8

Contact

Miguel Montargès
Post-doctorant PSL
Frédérique Auffret
Presse Observatoire de Paris
CNRS - Bureau de Presse