Climat et inondations : une étude internationale menée dans les Alpes nous éclaire sur les liens entre réchauffement climatique et crues

Environnement

Une équipe internationale animée par un scientifique de l’Institut des géosciences et de l’environnement de Grenoble (IGE – UGA/Grenoble-INP-UGA/CNRS/IRD), a étudié des sédiments lacustres et reconstitué des chroniques de crues survenues au cours des périodes froides et chaudes de l’ère industrielle, du dernier millénaire et de l’Holocène. Cette étude paléohydrologique publiée dans Nature Géosciences le 27 janvier 2022 montre que régionalement le risque de crue pourrait globalement décroître avec le réchauffement climatique, à l’exception de certains petits bassins versants de montagne où les crues extrêmes pourraient être plus fréquentes.  Ces résultats apportent un nouvel éclairage pour mieux appréhender le phénomène d’inondations extrêmes dans les Alpes.

Bibliographie

Référence : 10.1038/s41561-021-00878-y  
Wilhelm B., Rapuc W., Amann B., Anselmetti F.S., Arnaud F., Blanchet J., Brauer A., Czymzik M., Giguet-Covex C., Gilli A., Glur L., Grosjean M., Irmler R., Nicolle M., Sabatier P., Swierczynski T., Wirth S.B. Impact of warmer climate periods on flood hazard in the European Alps. Nature Geoscience

Lien vers la publication : https://www.nature.com/articles/s41561-021-00878-y

 

Contact

Bruno Wilhelm
Chercheur Université Grenoble Alpes
Muriel Jakobiak
Responsable communication externe, Université Grenoble Alpes
Samira Techer
Assistante presse CNRS