Estimer le dessèchement des forêts pour mieux prédire le risque incendie

Environnement

Le dessèchement du feuillage des arbres est un facteur clé dans la propagation des incendies. Pourtant, lors des sécheresses, l’évolution du contenu en eau des couverts forestiers reste mal comprise. Des scientifiques d’INRAE et du CNRS ont développé le premier modèle permettant de prédire la teneur en eau des canopées en période de sécheresse et lors des vagues de chaleur. Leurs résultats, publiés dans la revue New Phytologist, pourraient permettre de développer des modèles de prévision des risques d’incendie intégrant le fonctionnement de la végétation.

Bibliographie

Plant hydraulic modelling of leaf and canopy fuel moisture content reveals increasing vulnerability of a Mediterranean forest to wildfires under extreme drought
Julien Ruffault, Jean-Marc Limousin, François Pimont, Jean-Luc Dupuy, Miquel De Càceres, Hervé Cochard, Florent Mouillot, Chris J Blackman, José M Torres-Ruiz, Russell A. Parsons, Myriam Moreno, Sylvain Delzon, Steven Jansen, Albert Olioso, Brendan Choat, Nicolas Martin-StPaul
New Phytologist, 11 novembre 2022 - https://doi.org/10.1111/nph.18614

 

 

 

Contact

Julien Ruffault
Chercheur Inrae
Nicolas Martin-StPaul
Chercheur Inrae
Service de presse INRAE
CNRS - Bureau de Presse