Evolution de la communication : Est-ce que ça vaut le coup d'exagérer ?

Biologie

L'exagération de la taille corporelle est très courante dans le règne animal : les émetteurs de nombreuses espèces produisent des cris exagérément graves pour paraitre plus grands qu'ils ne le sont en réalité, afin de menacer les concurrents ou d'attirer des partenaires potentiels. Mais ce type de tromperie affecte-t-il vraiment les auditeurs ? Les recherches menées par Kasia Pisanski et David Reby, chercheuse et chercheur au Centre de recherche en neurosciences de Lyon (Université Jean Monnet Saint-Étienne/Université Claude Bernard Lyon 1/CNRS/Inserm)1, publiées récemment dans Nature Communications, apportent des réponses à ces questions qui occupent les spécialistes de la communication animale depuis plusieurs décennies.

  • 1. au sein de l’Equipe de neuro-éthologie sensorielle du Centre de recherche en neurosciences de Lyon.
Bibliographie

Efficacy in deceptive vocal exaggeration of human body size, Katarzyna Pisanski & David Reby, Nature Communications, 12 février 2021. DOI :10.1038/s41467-021-21008-7

Blog Behind the Paper dans Nature Ecology and Evolution: https://go.nature.com/2MLjTwQ

Contact

Kasia Pisanski
Chercheuse CNRS
David Reby
Enseignant-chercheur Université Jean Monnet
François Maginiot
Attaché de presse CNRS
Sonia Cabrita
Presse Université Jean Monnet