La France présente aux côtés du Japon dans les premières analyses des échantillons collectés sur l'astéroïde Ryugu

Institutionnel
Univers

Dans la nuit du 5 au 6 décembre 2020, les échantillons de l’astéroïde Ryugu collectés par la sonde Hayabusa2, opérée par la JAXA (Japon), ont atterri sur Terre, après un voyage retour d’environ un an. Moment historique pour la communauté scientifique mondiale : c’est la première fois que des fragments d’un astéroïde primitif carboné ont été collectés sur place, puis rapportés afin d’être analysés en laboratoire. La France, seul partenaire étranger à participer à ces premières analyses, est présente via l’instrument MicrOmega, microscope infrarouge hyperspectral développé par l’Institut d’astrophysique spatiale (CNRS/Université Paris-Saclay) et livré par le CNES.

Contact

Pascale Bresson
Attachée de presse CNES
Raphaël Sart
Presse CNES
CNRS - Bureau de Presse