L’histoire de la domestication des abricotiers retracée par la génomique

Biologie

INRAE, les universités de Bordeaux et Paris-Saclay et le CNRS ont analysé les séquences du génome entier de plus de 900 abricotiers cultivés et espèces apparentées sauvages, provenant de différentes origines géographiques. Les résultats permettent d'améliorer l’état des connaissances sur les processus d'adaptation et d’identifier des régions génomiques importantes pour la sélection et la culture des arbres fruitiers. Publiée dans Nature Communications le 25 juin 2021, cette étude retrace les événements de domestication, datant de 2 000 à 3 000 ans, des abricotiers cultivés aujourd’hui en Europe et en Chine. Malgré leurs caractéristiques similaires, ces abricotiers issus de populations sauvages distinctes d’Asie centrale ont connu des chemins de domestication indépendants. Le cycle de vie, la qualité du fruit, et la résistance aux maladies sont autant de caractères associés aux gènes affectés par la sélection humaine de ces arbres.

Bibliographie

Population genomics of apricots unravels domestication history and adaptive events. Groppi, A., Liu, S., Cornille, A. et al. Nature Communications, le 25 juin 2021. DOI: 10.1038/s41467-021-24283-6

Contact

Véronique Decroocq
Chercheuse INRAE
Tatiana Giraud
Directrice de recherche CNRS
Alexis Groppi
Ingénieur Université de Bordeaux
Macha Nikolski
Chercheuse CNRS
Service de presse INRAE
CNRS - Bureau de Presse