Pourquoi certains astéroïdes sont si peu poussiéreux

Univers

Une surprise attendait la sonde OSIRIS-REx de la Nasa à l’approche de l’astéroïde Bennu sur lequel elle allait récolter des échantillons en octobre 2020. La surface de ce corps céleste n’était pas recouverte, comme le pensaient les astronomes, d’une couche de poussière fine appelée régolithe. Cette poussière, qui recouvre la Lune et certains astéroïdes, se forme lorsque des chocs thermiques et l’impact des météorites fragmentent les roches en surface. Or, la surface de Bennu était composée essentiellement de rochers nus d’assez grande taille. Une équipe internationale menée par des chercheurs de l’Université d’Arizona et du CNRS1 vient de résoudre l’énigme. Grâce à une méthode d’apprentissage automatique (machine learning), elle a montré que la porosité des roches de Bennu explique l’absence de régolithe. En effet, lorsqu’elles reçoivent l’impact d’un bolide, ces roches poreuses se déforment sans éclater comme le font les roches dures. Ces résultats ont été confirmés par les observations de la sonde japonaise Hayabusa-2, qui, à la surface de l’astéroïde Ryugu, n’a trouvé que très peu de régolithe. Ces travaux, publiés dans Nature le 6 octobre 2021, permettent de mieux comprendre l’évolution des astéroïdes, considérés comme des archives des toutes premières étapes du Système solaire. Ils aideront en outre à la préparation des prochaines missions spatiales chargées de ramener des échantillons sur Terre.

 

#
Sur cette image prise en mars 2019, la sonde OSIRIS-Rex a révélé une abondance de blocs rocheux à la surface de l'astéroïde Bennu. © NASA/Goddard Space Flight Center/University of Arizona

 

  • 1. Marco Delbo et Chrysa Avdellidou du Laboratoire Lagrange (CNRS/Observatoire de la Côte d’Azur/Université Côte d’Azur), Prasanna Deshapriya et Antonella Barucci du Laboratoire d'études spatiales et d'instrumentation en astrophysique (Observatoire de Paris – PSL/CNRS/Sorbonne Université/Université de Paris) ont contribué à cette étude, soutenus par le CNES.
Bibliographie

Fine-regolith production on asteroids controlled by rock porosity, S. Cambioni, M. Delbo, G. Poggiali, C. Avdellidou, A.J. Ryan, J.D.P. Deshapriya, E. Asphaug, R.-L. Ballouz, M.A. Barucci, C.A. Bennett, W.F. Bottke, J.R. Brucato, K.N. Burke, E. Cloutis, D.N. DellaGiustina, J.P. Emery, B. Rozitis, K.J. Walsh et D.S. Lauretta. Nature, 6 octobre 2021. DOI : 10.1038/s41586-021-03816-5

Contact

Marco Delbo
chercheur CNRS
Véronique Etienne
Attachée de presse CNRS