© Institut Cochin

Catherine LavazecChercheuse en parasitologie

CNRS bronze medal

Les recherches de Catherine Lavazec consistent à mettre au point de nouvelles stratégies de lutte contre la paludisme en court-circuitant la transmission entre l’homme et le moustique du parasite responsable de cette maladie (le Plasmodium). En 2012, l’équipe de Catherine Lavazec révèle que les globules rouges infectés se déforment lorsqu’ils sont relargués dans le sang, ce qui facilite leur circulation à travers la rate. Depuis 2014, la chercheuse dirige l’équipe Biologie de la transmission de Plasmodium de l’Institut Cochin de Paris. Bénéficiant notamment du soutien financier de la Fondation Bill et Melinda Gates et du programme Atip-Avenir, le groupe de chercheurs poursuit l’étude des mécanismes cellulaires impliqués dans la séquestration et la circulation des globules rouges parasités. L’objectif est de trouver de nouveaux médicaments permettant d’éliminer les parasites de la circulation sanguine. Ces travaux devraient entrer en phase clinique au Cambodge dans l’espoir de déboucher sur un traitement efficace contre la transmission du paludisme.

Chargée de recherche CNRS