ERC Consolidator 2023 : les lauréats hébergés par le CNRS

CNRS

Le Conseil européen de la recherche annonce aujourd’hui les lauréats des bourses « Consolidator », qui soutiennent chaque année de nombreux projets de scientifiques en milieu de carrière. Le CNRS est l’institution hôte pour 9 bourses.

En 2023, le Conseil européen de la recherche (ERC) finance 308 chercheurs et chercheuses en Europe à travers ses « ERC Consolidator grants », pour un montant total de 627 millions d'euros tirés du programme cadre Horizon Europe.

Soutenant le meilleur de la recherche exploratoire dans tous les domaines scientifiques, ces bourses récompensent des porteurs et porteuses de projets européens ayant obtenu leur doctorat 7 à 12 ans auparavant. Les bourses « Consolidator » (jusqu’à 2 millions d’euros) se situent entre les bourses « Starting » (jusqu’à 1,5 million d’euros et 2 à 7 ans après le doctorat) et « Advanced » (jusqu’à 2,5 millions d’euros et qui visent les chercheurs confirmés). Elles sont attribuées une fois par an pour une durée de 5 ans à des scientifiques issus de tous les pays du monde, mais devant accomplir leurs travaux de recherche dans un pays européen ou associé.

Cette année, plus de 40 % des bourses ont été accordées à des chercheuses, une augmentation significative pour la troisième année consécutive dont se réjouit Iliana Ivanova, commissaires européenne à l’Innovation, la Recherche, la Culture, l’Éducation et la Jeunesse : « Cette tendance positive reflète non seulement les contributions exceptionnelles des chercheuses, mais souligne également les progrès accomplis vers une communauté scientifique plus inclusive et plus diversifiée ».

Au total, 14,5 % des 2130 projets proposés ont été financés en 2023. Les lauréats réaliseront leurs projets dans des universités, des centres de recherche et des entreprises de 22 pays européens ou associés à Horizon Europe, notamment l'Allemagne (66 bourses), les Pays-Bas (36), l’Espagne (23) et la France (23).

Liste des 9 lauréats Consolidator hébergés par le CNRS :

  • Patricia ABELLAN – DREAM-SWIM – Institut des matériaux de Nantes Jean Rouxel (CNRS / Nantes Université) (CNRS Chimie)
  • Jean-Nicolas DUMEZ – UNMIX – Chimie et interdisciplinarité : synthèse, analyse, modélisation (CNRS / Nantes Université) (CNRS Chimie)
  • Nathan FAIVRE – VOLTA – Laboratoire de psychologie et de neurocognition (CNRS / Université Grenoble Alpes / Université Savoie Mont Blanc) (CNRS Biologie)
  • Florent GIMBERT – REASSESS – Institut des géosciences de l'environnement (CNRS / IRD / Université Grenoble Alpes) (CNRS Terre & Univers)
  • Sandro HEUKE – sCiSsoRS – Institut Fresnel (CNRS / Aix-Marseille Université / Centrale Méditerranée) (CNRS Ingénierie)
  • Leila PERIE – Dynamyelo – Laboratoire Physico-Chimie Curie (CNRS / Institut Curie – PSL / Sorbonne Université) (CNRS Chimie)
  • Andrea SEPPI – GENERATE – Institut Fourier (CNRS / Université Grenoble Alpes) (CNRS Mathématiques)
  • Anis TLILI – Give-Me-Five – Institut de chimie et biochimie moléculaires et supramoléculaires (CNRS / Université Claude Bernard) (CNRS Chimie)
  • Matthias URBAN – LANGUAGE REDUX (CNRS Sciences humaines & sociales)