Des molécules couramment utilisées pourraient perturber la fonction thyroïdienne de la femme enceinte

Biologie
Chimie
Santé

Les hormones produites par la glande thyroïde sont impliquées dans le développement du foetus : un dérèglement de la fonction thyroïdienne chez la femme enceinte est susceptible d’avoir des conséquences importantes sur la santé de l’enfant à naître. Or, l’exposition à certains polluants environnementaux, en particulier les perturbateurs endocriniens, peut justement impacter la fonction thyroïdienne. Pour mieux comprendre cet impact, un consortium international coordonné par des chercheuses et chercheurs de l’Inserm, du CNRS et de l’Université Grenoble Alpes a réalisé des dosages dans les échantillons biologiques de plus de 400 femmes enceintes et a constaté une association entre l’exposition à trois polluants couramment utilisés (le propyl-parabène, le bisphénol A et le butyl-benzyl phtalate) et des taux anormaux d’hormones thyroïdiennes. Ces travaux, à paraître dans Environmental Health Perspectives, alertent sur la présence de ces perturbateurs endocriniens chez une majorité des participantes et invitent à approfondir les connaissances sur leurs effets sur la grossesse et la santé de l’enfant à naître.

Bibliographie

Phenol and phthalate effects on thyroid hormone levels during pregnancy: Relying on in-vitro assays and Adverse Outcome Pathways to inform an epidemiological analysis
Dorothy Nakiwala, Pamela D. Noyes, Patrice Faure, Benoît Chovelon, Christelle Corne, Anne Sophie Gauchez, Dorra Guergour, Sarah Lyon-Caen, Amrit K. Sakhi, Azemira Sabaredzovic, Cathrine Thomsen, Pin Isabelle, Rémy Slama, Claire Philippat and the SEPAGES study group
Environmental 
Health Perspectives, 9 novembre 2022
DOI : https://doi.org/10.1289/EHP10239

Contact

Claire Philippat
Chercheuse Inserm
Inserm - Bureau de presse
CNRS - Bureau de Presse