Le CNRS, pilote scientifique de la première coalition mondiale sur les algues marines

Biologie
Environnement
Institutionnel

Et si les algues participaient au salut de notre planète ? Le CNRS, la Fondation Lloyd’s Register et le Pacte mondial des Nations unies (UNGC) s’associent pour lancer la Safe Seaweed Coalition, la première institution internationale dédiée à la valorisation des algues marines. L’objectif est de développer leur culture et leurs utilisations dans les secteurs alimentaire, agricole, médical, cosmétique et des matériaux, tout en répondant aux préoccupations environnementales et climatiques. Le CNRS assurera le rôle de pilote scientifique1 et redistribuera les plus de 2,8 millions d’euros apportés par la Fondation Lloyd’s Register à la communauté pour financer des projets de recherche, le premier appel à projet devant être lancé en juin 2021. La Safe Seaweed Coalition s’organisera en trois grands axes : la sûreté alimentaire, la sûreté environnementale, et la sûreté des travailleurs. Lancée le 17 mars au cours d’un événement numérique, elle pourrait à terme rassembler plus de 500 institutions partenaires tels que des industriels, des acteurs scientifiques, des ONG ou des organismes de certification.

Pour en savoir plus, retrouvez l’article de CNRS Info.
Plus d'informations sur la coalition et sur l'événement de lancement peuvent être trouvées ici. (en anglais)

 

  • 1. Tout particulièrement via la Station biologique de Roscoff (CNRS/Sorbonne Université) reconnue internationalement pour ses travaux sur les algues marines.

Contact

Philippe Potin
Chercheur CNRS
François Maginiot
Attaché de presse CNRS