Le CNRS renforce ses liens avec l’Université d’Arizona autour des grands défis de notre planète

Institutionnel
 
  • Le CNRS et l’Université d’Arizona créent le tout premier International Research Center (IRC), dont la vocation est de renforcer le dialogue entre eux.
  • L’Université d’Arizona est un leader en environnement, en recherche spatiale et en sciences des données, trois axes au cœur de cette coopération.
  • L’IRC « France-Arizona Institute for Global Grand Challenges » impulsera à terme des projets conjoints, inédits et ambitieux autour des grands défis de notre planète.

Le CNRS s'associe à l’Université d’Arizona aux Etats-Unis pour créer le tout premier International Research Center (IRC) de l’organisme. Le « France-Arizona Institute for Global Grand Challenges » est une structure pionnière, tout particulièrement axée sur l'environnement, la recherche spatiale, et la science des données.

Partenaire de longue date du CNRS, l’université d’Arizona, implantée à Tucson aux Etats-Unis, bénéficie d’une reconnaissance internationale en particulier dans l’environnement des données, l’environnement planétaire et extra-planétaire. Ces trois domaines de recherche sont désormais au cœur de la collaboration entre le CNRS et l’Université d’Arizona, qui prend une nouvelle dimension avec la création du premier International Research Center (IRC) de l’organisme.

Le « France-Arizona Institute for Global Grand Challenges » vient en effet tout juste de naitre, à l’issue d’une cérémonie de signature virtuelle entre Robert C. Robbins, président de l’Université d’Arizona, et Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, qui s’est également déroulée en présence notamment de Philippe Etienne, ambassadeur de France aux Etats-Unis, de Sarah Smallhouse, présidente de Thomas R. Brown foundations, d’Edith Heard, directrice générale de l’EMBL1 et de Cherry Murray, directrice adjointe de la recherche de Biosphere II, un complexe expérimental en environnement « unique de par sa taille » situé à l’université.

« Je me réjouis de cette nouvelle étape franchie avec l’Université d’Arizona, avec lequel le CNRS partageait déjà plusieurs collaborations en astrophysique, environnement, volcanologie et planétologie », souligne Antoine Petit, président-directeur général du CNRS. « La création de cet IRC insufflera un nouvel élan à notre coopération, et impulsera des projets inédits et ambitieux autour des grands défis de notre planète. »

« C'est un honneur incroyable pour l'Université de l'Arizona de conclure ce partenariat historique avec le CNRS », a déclaré le président de l'Université de l'Arizona, Robert C. Robbins. « Le « France-Arizona Institute for Global Grand Challenges » sera en mesure d'amplifier nos forces de recherche existantes et nos collaborations de recherche internationales pour élargir le potentiel humain, explorer de nouveaux horizons et enrichir la vie pour tous. »

Cette signature marque l’inauguration d’une nouvelle entité, l’IRC, qui permettra d’instaurer un dialogue stratégique ambitieux entre les deux partenaires, l’idée étant à terme de mener des projets conjoints et cofinancés. Cette « structure ombrelle » soutiendra ainsi les différentes actions communes, comme les laboratoires de recherche internationaux (International Research Laboratory ou IRL), projets de recherche, réseaux thématiques, qu’elles soient déjà existantes ou à venir. Un appel conjoint vient d’ores et déjà d’être lancé pour financer des projets de recherche commun aux deux institutions et en particulier des bourses de thèse au CNRS et à l’Université d’Arizona.

« Le choix de l‘Université d’Arizona, partenaire historique du CNRS et leader en matière d’écologie et de recherche spatiale, s’est imposé pour ce premier IRC », souligne Alain Schuhl, directeur général délégué à la science du CNRS, qui précise que « la moitié des instituts du CNRS est très impliquée dans des projets confirmés avec l’université, les autres instituts étant en phase de consolidation de leurs collaborations avec ce partenaire. »

Plusieurs collaborations existent en effet déjà, comme celle au sein de l’Observatoire Homme-Milieu Pima County, ou entre Biosphère II et l’écotron Ile-de-France (CNRS/ENS-PSL). L’une des plus emblématiques à ce jour est l’IRL iGlobes. Spécialisé en écologie et en gouvernance des ressources naturelles, ce laboratoire international, lancé en 2007 et associant le CNRS, l’Université d’Arizona et l’ENS-PSL, s’inscrit pleinement dans l’IRC.


Pour en savoir plus : https://www.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/en-arizona-le-cnrs-cree-son-premier-international-research-center

  • 1. European Molecular Biology Laboratory

Contact

Priscilla Dacher
Responsable du bureau de presse du CNRS