Montée en altitude du risque avalanche avec le changement climatique

Environnement
Terre

Les zones de montagnes sont particulièrement touchées par le réchauffement climatique, mais les impacts sur les avalanches sont encore peu connus. Des chercheurs d’INRAE, de Météo France, du CNRS1, et des universités Grenoble Alpes, Genève et de Haute-Alsace ont étudié l’évolution de l’activité avalancheuse sur près de deux siècles et demi dans le Massif vosgien, en combinant analyse de sources historiques, modélisation statistique et climatologie. Leurs résultats, publiés le 25 octobre dans la revue PNAS, montrent une remontée en altitude des avalanches qui se produisent à présent essentiellement aux altitudes les plus élevées du massif. Cette remontée s’est traduite par une division par 7 du nombre d’avalanches, un raccourcissement de la saison des avalanches, et une réduction de leur taille par rapport à la fin du « Petit Age Glaciaire ». Ces résultats montrent également que les massifs de moyenne montagne peuvent servir de sentinelles des impacts du réchauffement climatique.

  • 1. Les laboratoires CNRS impliqués sont le Centre national de recherches météorologiques (CNRS/Météo France) et le Laboratoire de géographie physique et environnementale (CNRS/Université de Limoges/Université Clermont-Auvergne)
Bibliographie

Upslope migration of snow avalanches in a warming climate
Florie Giacona, Nicolas Eckert, Christophe Corona, Robin Mainieri, Samuel Morin, Markus Stoffel, Brice Martin, Mohamed Naaim
PNAS, 2021 118 (44) e2107306118; https://doi.org/10.1073/pnas.2107306118

Contact

Florie Giacona
Chercheuse INRAE
Nicolas Eckert
Chercheur INRAE
Service de presse INRAE
CNRS - Bureau de Presse
Service Presse Météo France