@ DR

Géraldine Dantelle-Le ScornetChercheuse en chimie des matériaux

Médaille de bronze du CNRS

Géraldine Dantelle-Le Scornet travaille à la synthèse de nanoparticules luminescentes, dont elle étudie les propriétés optiques.

Après son doctorat, obtenu en 2006 à l’université Pierre et Marie Curie, la chimiste réalise, à Oxford puis à l’ENS Cachan, deux post-doctorats. En 2009, elle est recrutée au CNRS et entre au Laboratoire de physique de la matière condensée. Plusieurs résultats marquants jalonnent sa carrière. Elle a ainsi amélioré les propriétés optiques de nanoparticules de diamant et développé des voies de synthèse originales pour l’élaboration de nanoparticules luminescentes par des techniques de chimie douce1. Elle a également optimisé la microstructure de films minces transparents formés de ces nanoparticules, afin de mieux guider la propagation de la lumière. Ces travaux sont promis à de belles applications dans les domaines de l’imagerie, de l’éclairage et du photovoltaïque. Très productive, Géraldine Dantelle-Le Scornet s’attache à conserver un équilibre entre projets à vocation appliquée, souvent en partenariat avec des entreprises, et études fondamentales.

Chercheuse CNRS

  • 1. La chimie douce consiste à synthétiser des matériaux dans des conditions de température proches de celles de la vie (20-200°C).