©DR

Jean-Léon MaîtreChercheur en biologie

Médaille de bronze du CNRS

Chercheur en biologie et chef de l’équipe de recherche Mécanique du développement des mammifères au sein du laboratoire Génétique et biologie du développement1 .

" Je me passionne pour les forces qui sculptent le vivant depuis ma thèse sur le poisson zèbre. À cette époque, j’essayais de comprendre comment les cellules collent entre elles et en tant que biologiste, je ne soupçonnais pas que ceci m’emmènerait à l’interface avec la physique de la matière molle ! Explorer le vivant en le considérant comme un matériau nous guide vers des découvertes surprenantes. La première étude de notre équipe soutient que notre axe dorso-ventral pourrait être positionné par fracturation hydraulique des contacts entre cellules ! Plus récemment, nous utilisons les mêmes approches sur des embryons humains issus de fertilisation in vitro sans projet parental et donnés à la recherche. Nous explorons avec excitation et humilité les forces qui sculptent l’embryon humain avec l’espoir que ces nouvelles connaissances sur notre développement embryonnaire seront utiles aux traitements de l’infertilité. "

  • 1 . CNRS/Institut Curie/Inserm

CV

  • 2012 : Doctorat en biologie de Institute of science and technology Austria (Autriche) (Laboratoire professeur Carl-Philipp Heisenberg)
  • 2016 : Chef de l’équipe Mécanique du développement des mammifères au sein du laboratoire Génétique et biologie du développement 
  • 2016 : Entrée au CNRS – Chargé de recherche au laboratoire Génétique et biologie du développement
  • 2017 : ERC Starting Grant MECHABLASTO (Morphogenesis during pre-implantation development: molecular and mechanical regulation)
  • 2019 : EMBO young investigator