©Renaud Albigot

Julien MarcouxChercheur en chimie analytique

Médaille de bronze du CNRS

Chercheur en chimie analytique à l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale, spécialiste en spectrométrie de masse structurale1.

" J’ai découvert durant ma thèse comment la spectrométrie de masse (MS) pouvait apporter des informations, non seulement sur la séquence des protéines, mais également sur leur structure tridimensionnelle. J’ai approfondi ces connaissances, au sein du laboratoire de Chimie physique et théorique à l'université d'Oxford, en étudiant plusieurs complexes multiprotéiques solubles et membranaires par MS native. Cette méthode permet de faire « voler » de gigantesques assemblages protéiques tels que des protéasomes, des ribosomes ou des virus entiers et ainsi obtenir leur poids moléculaire avec une précision inégalée par d’autres techniques biophysiques. Depuis mon arrivée à Toulouse, j’ai implémenté diverses techniques de MS structurale pour étudier plusieurs protéines de Mycobacterium tuberculosis (agent pathogène de la tuberculose). Mon projet principal porte sur les mécanismes de régulation du protéasome, un complexe protéique responsable du recyclage des protéines intracellulaires. "

  • 1. CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier

CV

  • 2010 : Doctorat en biologie structurale de l’université Joseph-Fourier, devenue université Grenoble Alpes (Institut de biologie structurale)
  • 2011 - 2014 : Postdoctorat à l’université d’Oxford (Carol Robinson Group)
  • 2014 : Postdoctorat à l’Institut pluridisciplinaire Hubert Curien de Strasbourg (Laboratoire de spectrométrie de masse bioorganique)
  • 2015 : Entrée au CNRS – Chargé de recherche à l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale de Toulouse
  • 2019 : Obtention d’un financement ANR JCJC « ProteasoRegMS »