©De Mol

Liesbeth De MolChercheuse en épistémologie et histoire des sciences

Médaille de bronze du CNRS

Chercheuse en épistémologie et histoire des sciences, spécialiste en histoire et philosophie de l’informatique au laboratoire Savoirs, textes, langage1.

" Qu’est-ce qu’est la technique moderne et ses conséquences ? En tant qu’étudiante en philosophie, cette question m’a fait réaliser qu’un engagement profond avec le calcul, expression de la technique moderne, s’imposait. L’ubiquité des techniques de calcul d’un côté et le manque d’une compréhension fondamentale de ce qu’est le calcul, de nos interactions avec celui-ci et de son impact de l’autre, pose un danger pour l’humanité (et les humanités). Ainsi, guidée par les mots de Hölderlin – « Là où croît le danger, croît aussi ce qui sauve » – j’ai pris un tournant inattendu : plutôt que de l’éviter et donc d’être réduite à être simple « utilisateur », j’ai fait un saut dans le monde complexe du calcul afin de le rendre plus transparent du point de vue historique et épistémologique. Au cœur de ces recherches réside une méthode pluraliste et collaborative : en acceptant le caractère non disciplinaire du calcul, on peut le saisir. " 

  • 1. CNRS/Université de Lille

CV

  • 2007 : Doctorat en philosophie de l'université de Gand (Centre for Logic and Philosophy of Science)
  • 2008 : Fellowship au Kunsthochschule für Medien (Cologne, Allemagne)
  • 2013 : Entrée au CNRS – Chargée de recherche au sein du laboratoire Savoirs, textes, langage
  • 2013-2017 : Présidente fondatrice de la DHST/DLMPSt commission History and Philosophy of Computing (HaPoC)
  • 2017 : Obtention du financement du projet ANR JCJC PROGRAMme (Qu’est-ce qu’un programme informatique ?)