©John Pusceddu

Louise PurdueChercheuse en archéologie environnementale

Médaille de bronze du CNRS

Chercheuse en archéologie environnementale au laboratoire Cultures et environnements, Préhistoire, Antiquité et Moyen Âge1 à Nice, spécialiste de l’histoire de l’agriculture et de l’hydraulique depuis l’émergence des grandes civilisations. 

" C’est la chance d’avoir voyagé depuis toute petite qui m’a donné envie d’être archéologue. Lorsque je suis dans la nature, j’aime comprendre pourquoi un endroit, un paysage, ressemble à ce qu’il est. Alors j’ai décidé d’associer les deux : comprendre l’histoire de l’homme à travers le milieu qu’il a transformé et à travers ses pratiques. Je me suis passionnée très vite pour les déserts, l’eau, la terre, les sols... Ingénieure agronome et géoarchéologue, je reconstruis aujourd’hui l’histoire des paysages cultivés et les pratiques hydro-agricoles en lien avec les changements climatiques et socio-économiques depuis cinq millénaires. Ces thématiques, toujours d’actualité, m’ont menée au sein des sociétés amérindiennes en Arizona, chez les Mayas au Guatemala et aujourd’hui dans les oasis en Arabie. "

  • 1. CNRS/Université Côte d’Azur

CV

  • 2011 : Doctorat en Histoire de l’art et archéologie à l’université de Nice Sophia Antipolis (laboratoire Cultures et environnements, Préhistoire, Antiquité et Moyen Âge)
  • 2013 : Lauréate du Prix de thèse Pierre Massé, Société hydrotechnique de France
  • 2014 : Entrée au CNRS - Chargée de recherche au laboratoire Cultures et environnements, Préhistoire, Antiquité et Moyen Âge
  • 2016-2020 : Porteuse du projet ANR JCJC Oasiwat (Origines, mutations et dynamiques des oasis en Arabie du sud-est depuis les cinq derniers millénaires)
  • 2019-2023 : Porteuse du projet ArcAgr-AU, Oasis d’Al Ula, Arabie saoudite (CNRS, Royal Commission of Al Ula, Agence française pour le développement d’Al Ula)