©Laurent Ardhuin

Marie-Hélène SchuneChercheuse en physique des particules

Médaille d’argent du CNRS

Chercheuse en physique des particules au Laboratoire de l’accélérateur linéaire1 à Orsay impliquée dans l’expérience Large Hadron Collider beauty (LHCb) au CERN.

"Je suis arrivée dans le domaine de la physique des particules un petit peu par hasard. Le vrai déclic a eu lieu pendant ma thèse alors que je participais au démarrage d’une expérience sur le précédent collisionneur du CERN, le grand collisionneur électron-positron (LEP). Le mélange de défis scientifiques et de travail en équipe dans une ambiance internationale m’a enthousiasmé ! Je suis une spécialiste de la physique des saveurs et depuis plus de 20 ans, je participe à des expériences qui étudient les particules contenant un quark b, appelées hadrons beaux. Je m’intéresse donc tout particulièrement aux différences de comportement entre matière et antimatière et à la recherche de signatures expérimentales non prévues par la théorie dans les désintégrations des hadrons beaux."

  • 1. Université Paris Sud/CNRS

CV

  • 1990 : Doctorat en physique des particules de l’université Paris Sud (Laboratoire de l’accélérateur linéaire)
  • 1990 : Entrée au CNRS - Chargée de recherche au Laboratoire de l’accélérateur linéaire et membre de la collaboration du détecteur de particules ALEPH au CERN
  • 1997 : Entrée dans la collaboration BaBar du SLAC National Accelerator Laboratory (États-Unis)
  • 2006 : Entrée dans la collaboration LHCb au CERN
  • 2013 : Directrice de recherche de première classe